MENU

Ça s'est passé un 21 septembre :

[VIDÉO] 2001 - L'usine AZF explose à Toulouse : 31 morts et plus de 2 500 blessés


Posté par
Le 21 septembre 2001 à 10 h 17, une très violente explosion se produit dans la zone industrielle sud de Toulouse, dans l'usine chimique AZF (Azote Fertilisants) appartenant alors à Grande Paroisse (groupe Total), premier fabricant français d'engrais. L'accident, qui a entraîné 31 décès, des milliers de blessés et de nombreux dommages matériels (dont et 25 000 logements endommagés) a mis en lumière les failles de la gestion du risque industriel en France.
Le 21 septembre 2001 à 10 h 17, une très violente explosion se produit dans la zone industrielle sud de Toulouse, dans l'usine chimique AZF (Azote Fertilisants) appartenant alors à Grande Paroisse (groupe Total), premier fabricant français d'engrais. L'accident, qui a entraîné 31 décès, des milliers de blessés et de nombreux dommages matériels (dont et 25 000 logements endommagés) a mis en lumière les failles de la gestion du risque industriel en France.

"La ou les causes ont donné lieu à de multiples hypothèses : un attentat (cette explosion survenant quelques jours après les événements du 11 septembre aux États-Unis), une explosion préliminaire déclenchante (défaut électrique), mais la cause la plus probable reste le mélange de produits incompatibles dans le hangar où s'est produite l'explosion, hangar qui recevait des déchets de fabrication et où une benne venait d'être vidée trente minutes avant l'explosion" écrit universalis.fr.

 

"L'instruction qui a duré sept ans a conclu à un accident chimique provoqué par une erreur de stockage. Le rapport final des experts judicaires sur les causes de l'explosion a été remis en mai 2006. Le nouveau scénario reprenait les conclusions d'une expertise de détonique qui a reproduit l'explosion en 2005" note pour sa part actu-environnement.com. "Selon les experts, un ouvrier d'une entreprise sous-traitante aurait mélangé par inadvertance du nitrate d'ammonium avec des produits chlorés à l'origine de l'explosion. Le DCCNa (Dichloro isocyanurate ou troclosène de sodium), un dérivé chloré aurait été déversé sur le tas de nitrate d'ammonium stocké dans le hangar 221" ajoute le site.

Plusieurs procédures judicaires ont été engagées à la suite de ce drame. Un nouveau procès aura lieu en janvier 2017 à Toulouse.

www.ipreunion.com

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !