MENU

Les réactions sont nombreuses après la déclaration fracassante de Nicolas Sarkozy :

[AUDIO] - Les Réunionnais se sentent-ils Gaulois ?


Posté par
La question fait sourire, voire éclater de rire. Depuis que Nicolas Sarkozy s'est redécouvert des ancêtres Gaulois, les Réunionnais se sont souvent moqués des propos de l'ancien président de la République, pour qui "dès que l'on devient Français, nos ancêtres sont Gaulois". Du côté des responsables politiques en revanche, à l'exception de quelques rares réactions, le silence reste assourdissant.
La question fait sourire, voire éclater de rire. Depuis que Nicolas Sarkozy s'est redécouvert des ancêtres Gaulois, les Réunionnais se sont souvent moqués des propos de l'ancien président de la République, pour qui "dès que l'on devient Français, nos ancêtres sont Gaulois". Du côté des responsables politiques en revanche, à l'exception de quelques rares réactions, le silence reste assourdissant.

A quelques exceptions près, pour les Réunionnais que nous avons interrogé, la formule s'apparente à une réplique humoristique.  Et vous, vous sentez-vous Gaulois ? Florilèges de réactions.

Elle a également inspiré ce dessinateur

 

 

La réaction des principaux élus réunionnais se fait elle, toujours attendre. Après celles de Philippe Naillet, Thierry Robert et Ericka Bareigts, qui se sont exprimés mardi, d'autres personnalités ont réagi ce mercredi. Dans le lot, seul Patrick Karam soutient Nicolas Sarkozy. En revanche, on n'a toujours pas de nouvelles de Didier Robert, qui n'avait pourtant pas hésité à lâcher François Fillon pour lui préfer l'ancien président, dans la course aux primaires de la droite.

Jean-Hugues Ratenon fustige "des propos qui nous replongent dans la pensée hitlérienne". Dans un communiqué, Jean-Hugues Ratenon trouve que ces propos "nous replongent dans la pensée hitlérienne d’uniformiser les peuples selon des critères bien précis. Gardons-nous, que devant l’hystérie dans laquelle se trouve une partie de la classe politique française, demain Sarkozy réclame une seule race en France en prônant l’Aryanisme". Jean-Hugues Ratenon attend également que "la classe politique réunionnaise condamne unanimement ces propos" et demande "un retrait de tout soutien à la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2017. Car les propos de Sarkozy ne relèvent pas d’un dérapage mais véritablement d’un fonker issue de l’ancienne idéologie de droite".

"Jamais la France n’a eu autant besoin de La Réunion", pour Hugues Maillot, secrétaire départemental de Debout la France. "Montrer à notre pays l’exemple Réunionnais, même s’il reste imparfait, est sans doute un bon moyen, parmi d’autres, de redonner à la France confiance en elle-même", estime-t-il.

Philippe Yée-Chong-Chi Kan, membre du bureau politique du PCR, condamne, en conférence de presse ce mercredi 21 septembre, ces propos "violents". "Ça fait tellement longtemps longtemps qu’on a combattu cette idée qu’on s’étonne que cela revienne à l’ordre du jour. Les élections présidentielles ne peuvent pas être l’occasion de débats aussi bas, aussi rétrogrades... Nous sommes à La Réunion. Nous avons autour de nous tellement de diversité… Comment peut-on imaginer le programme assimilationniste de Nicolas Sarkozy, quand il réclame qu’il ne doit plus y avoir de repas de substitution dans les écoles de La Réunion... Nous ne pouvons pas accepter ça et qui, à La Réunion, va accepter ça ? Nous condamnons. C’est tellement hallucinant, iréel... Nous attendons la réaction de Didier Robert."

Yvan Dejean, co-secrétaire général du PCR a ajouté en conférence de presse : "on a entendu beaucoup de connerie. De la part de François Fillon d’une part, puis les propos sanguinaires, violents, de haine, de division, de Nicolas Sarkozy. On ne peut pas dire que Nicolas Sarkozy est un Gaulois... Cette déclaration est blessante… On ne pouvait pas laisser passer, c’est une gangrène dans la République et nous avons besoin de nous rassembler".

Le mouvement pour La Réunion dénonce une "injure à l’ensemble des Réunionnaises et des Réunionnais". Le PLR s’étonne que "Didier Robert n’ait pas encore fait part de son traumatisme face aux propos de Nicolas Sarkozy qui demande ni plus ni moins aux Réunionnais d’oublier qu’ils sont fils de l’océan Indien, fils de l’Afrique, de l’Inde de la Chine, des Iles de l’océan Indien. Les Réunionnais attendent que le Président de la Région Réunion prenne à nouveau ses responsabilités dans son soutien aux primaires de la Droite".

Patrick Karam dénonce "le mauvais procès fait à Nicolas Sarkozy". L'orateur national de Nicolas Sarkozy en charge des outre-mer, de la diversité et des chrétiens d'orient, et ancien président du Crefom, dénonce "le mauvais procès fait à Nicolas Sarkozy qui consiste à isoler des propos sortis de leur contexte pour les déformer et les manipuler". Dans son communiqué de soutien, Patrick Karam  n'hésite d'ailleurs pas à viser la communauté musulmane, à mots à peine couverts. Il estime ainsi que Nicolas Sarkozy entend surtout "rappeler une évidence à ceux qui demandent la nationalité française tout en prétendant vouloir imposer leur propre histoire et leur propre culture: que la loi de la République est supérieure à la loi de la religion, que le refus de serrer la main aux femmes ou de les laisser soigner par un homme n'est pas acceptable et que la volonté d'imposer la burka, l'excision ou encore la polygamie, ne sont pas compatibles avec notre histoire, nos traditions, nos règles".

www.ipreunion.com

1 Commentaire(s)

Jean, Posté
Je suis de diverses origines, (Norvège, Russie, Pays de Galles, Espagne, etc) et de Nationalité Française que depuis 3 générations, et je suis fier de mes Ancêtres Gaulois.

Moi mes ancêtres avaient fuit famine, dictatures, guerres, et je remercie la France de nous avoir accueillis.

Je suis catholique parce que nous avons été baptisés, et scolarisés dans des écoles catholiques.

Mes ancêtres ont tout fait pour qu'on s'intègre sans se faire remarquer, même pour l'attribution de nos prénoms...

La France ne vous plaît pas, laissez votre méprisable et insoutenable place à quelqu'un qui saura comme moi savourer la chance d'être Français!

VIVE LA FRANCE que j'aime!