MENU

Tribune libre du CREFOM :

Patrick Karam écrit à Ségolène Royal, à la suite du changement de direction au Parc National


Posté par
Informé par la délégation réunionnaise du CREFOM de la situation générée par le changement de direction envisagé au Parc national des hauts de La Réunion, Patrick KARAM président du CREFOM a adressé un courrier à ce sujet le 20 septembre 2016 à Mme Ségolène ROYAL Ministre de l'Environnement de l'Energie et de la Mer. Nous relayons le communiqué du CREFOM en intégralité
Informé par la délégation réunionnaise du CREFOM de la situation générée par le changement de direction envisagé au Parc national des hauts de La Réunion, Patrick KARAM président du CREFOM a adressé un courrier à ce sujet le 20 septembre 2016 à Mme Ségolène ROYAL Ministre de l'Environnement de l'Energie et de la Mer. Nous relayons le communiqué du CREFOM en intégralité

Pour le président du CREFOM, cette décision a provoqué une incompréhension d’autant plus que des interrogations demeurent à propos des raisons qui en seraient à l’origine. Elle n’est d’ailleurs pas sans rappeler ce qui s’est passé à la direction de la jeunesse et des sports et bon nombre redoute qu’un scénario identique ne se renouvelle. " C’est surtout la manière dont ce fonctionnaire a été remercié qui provoque l’émoi… L’émotion est en effet très vive au sein de la population réunionnaise eu égard à la décision qui serait récente de mettre un terme au mandat de Mme Marylène HOARAU à la direction du parc national des hauts de La Réunion " écrit-il à la ministre.

Il l’informe qu’à La Réunion " des voix s’élèvent dans les médias pour signaler qu’on aurait pu attendre la fin du mandat de la directrice en 2017 pour disposer d’un temps de préparation de sa succession dans de bonnes conditions et éviter ainsi une polémique qui alimente un malaise croissant localement et qui laissera probablement des traces dans la mémoire collective. "

Si le CREFOM prend acte de cette décision, il estime être de son devoir, conformément à sa ligne politique partagée par les hautes instances du pays, d’appeler l’attention de la ministre sur la nécessité d’attacher un soin particulier au choix qu’elle sera conduite à faire pour désigner le successeur de Marylène HOARAU.

Il affirme que " le combat mené par le CREFOM afin de faire accéder au plus haut niveau de responsabilité des réunionnais de plus en plus nombreux à présenter les qualifications et compétences requises dans des fonctions d’encadrement dans leur territoire trouve tout son sens dans ce recrutement à venir. "

Et de rappeler qu’une bonne connaissance de la culture et de la langue locales constitue un atout capital dans la bonne gestion des organisations en charge des questions aussi sensibles que celles relatives au fonctionnement du Parc national de La Réunion.

Pour le président du CREFOM " il est à craindre que les avancées significatives obtenues au prix de longues et patientes démarches et échanges avec la population des hauts, très attachée à ses us et coutumes, ne soient remises en cause par un recrutement inadéquat. "

Pour ces raisons, et surtout pour ne pas contredire le président François Hollande dont l’engagement à promouvoir l’accès aux responsabilités des ultra marins est aujourd’hui largement connu, il s’avère impératif pour le CREFOM qu’un réunionnais soit désigné à ce poste.

" Cette nomination doit intervenir de manière concertée avec les partenaires institutionnels locaux et l’Etat en toute impartialité. Elle devra prendre en compte exclusivement la compétence et la connaissance du territoire afin que d’une part un terme soit mis à la campagne polémique engendrée par cette situation et que d‘autre part soit satisfaite l’immense attente d’une population en quête de reconnaissance et de réhabilitation " conclue-t- il dans le courrier transmis à la ministre.

Richel SACRI, délégué régional, CREFOM REUNION

2 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Le karam a écrit.
Le camion poubelle est passé hier. Le feu rouge est passé au vert.

La station essence était ouverte...



........
Réunionnaise et fière de l'être !, Posté
Patrick Karam ne soutient-il pas Nicolas Sarkozy, qui dit que "tous nos ancêtres sont gaulois" ?
Quelle légitimité à soutenir les candidatures de Réunionnais quand on est pour l'assimilation ?
Récup politique, quand tu nous tiens...