Un protocole d'accord prévu aujourd'hui :

Grève à la Sogeccir : Une dirigeante aurait fait subir des brimades aux salariés


Publié / Actualisé
Ce mercredi 28 septembre 2016, un préavis de grève illimitée a été déposé par les salariés de la Sogeccir. L'entreprise spécialisée dans la restauration scolaire et hospitalière à Saint-Benoît a pris cette décision suite à des "brimades " de la part d'une dirigeante de l'entreprise (ndlr : auquel appartient la filiale Sogeccir)" affirme le délégué syndical CGTR attaché à la société. Aujourd'hui, les restaurants scolaires de Saint-Benoît ont connu de fortes perturbations, suite à un préavis de grève illimitée.
Ce mercredi 28 septembre 2016, un préavis de grève illimitée a été déposé par les salariés de la Sogeccir. L'entreprise spécialisée dans la restauration scolaire et hospitalière à Saint-Benoît a pris cette décision suite à des "brimades " de la part d'une dirigeante de l'entreprise (ndlr : auquel appartient la filiale Sogeccir)" affirme le délégué syndical CGTR attaché à la société. Aujourd'hui, les restaurants scolaires de Saint-Benoît ont connu de fortes perturbations, suite à un préavis de grève illimitée.

Pour Patrick Laurent, délégué syndical CGTR attaché à la société, le comportement de la dirigeante "fragilisent l'entreprise". Les négociations ont donné raison aux salariés. Ils ont obtenu l'arrêt des interventions de cette personne à La Réunion. "La direction de Paris a pris la décision de mettre fin à son contrat à partir du 15 novembre, le temps d'élire un nouveau dirigeant'" indique le syndicaliste.

Un protocole d'accord devait être établi aujourd'hui. Le délégué CGTR "espère que la grève prendra fin demain".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !