Election à la Chambre de commerce et d'industrie :

Michel Allamèle veut mettre fin au monopole du RSI


Publié / Actualisé
En pleine campagne pour les élections à la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion, qui se tiendront du 20 octobre au 2 novembre, Michel Allamèle présentait sa liste et son programme ce jeudi 29 septembre 2016. Baptisée "Tous ensemble pour une économie solidaire et combative", sa liste rassemble "des entrepreneurs de tous horizons, pour redonner confiance aux chefs d'entreprises réunionnais", résume-t-il. Et pour battre Ibrahim Patel, le président sortant candidat à sa réélection, Michel Allamèle a choisi de faire du RSI son cheval de bataille.
En pleine campagne pour les élections à la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion, qui se tiendront du 20 octobre au 2 novembre, Michel Allamèle présentait sa liste et son programme ce jeudi 29 septembre 2016. Baptisée "Tous ensemble pour une économie solidaire et combative", sa liste rassemble "des entrepreneurs de tous horizons, pour redonner confiance aux chefs d'entreprises réunionnais", résume-t-il. Et pour battre Ibrahim Patel, le président sortant candidat à sa réélection, Michel Allamèle a choisi de faire du RSI son cheval de bataille.

"Le RSI prend 50% de nos bénéfices, et ce n'est pas Ibrahim Patel qui fera changer les choses puisqu'il est président du RSI", accuse Michel Allamèle. Lui président, il l'assure, son premier objectif sera de mettre fin au monopole du RSI. "Je ferai appliquer les directives européennes qui donnent le choix aux entrepreneurs de côtiser où ils le souhaitent. La cotisation maladie est obligatoire, mais pas le RSI", martèle-t-il.

Un président "de terrain"

"Le problème, c'est que Monsieur Patel est partout, sauf sur le terrain, poursuit-il encore. Il est à la Région, au RSI, à la CCIR, que tu passes par la porte ou par la fenêtre, tu retombes toujours sur lui, ironise-t-il. En revanche, le quotidien des entrepreneurs, avec les mutuelles, les huissiers, les formations, les factures, ça il a oublié ce que c'était".

Face au président actuel qu'il juge trop éloigné des réalités de terrain, Michel Allamèle veut donc être la voix des entreprises réunionnaises. D'ailleurs, s'il est président, les voix des électeurs, il aimerait les collecter par voie électronique pour les prochaines élections.

Dans son programme, il prévoit également de renforcer les partenariats avec les chambres de commerce des 27 pays européens, mais aussi celles de l'Océan Indien, sans pour autant délaisser les relations avec la Chine. "Notre liste compte des entrepreneurs de tous horizons, comme David Li, qui a des liens étroits avec des entreprises chinoises ou encore Farid Mangrolia, qui est issue d'une grande famille de commerçants réunionnais", énumère-t-il. 

Ces projets pour relever l'économie réunionnaise sont nombreux : exonération de l’octroi de mer sur les produits non existant sur le marché local, travail étroit avec les 24 maires et les 2 collectivités pour redynamiser le commerce dans les centre-ville, optimisation de l'aéroport de Pierrefonds, travailler sur l'accueil des croisiéristes dans la Baie de Saint-Paul plutôt que sur le port de marchandises....

"Je veux changer la donne, je veux que la CCIR devienne un interlocuteur de poids pour tous les projets de développement économique réunionnais", conclut-t-il.

Pour rappel, 5 listes se sont engagées dans la course à la présidence, les résultats seront connus le 10 novembre au plus tard.

www.ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

Sonia, Posté
Soyons sérieux un instant, pensez-vous réellement qu'un homme puisse travailler dans 4 endroits différents et le faire bien ? CCI - Région - RSI - IRT ? Nous chefs d'entreprise arrivent même pas faire tout ce qu'il faut dans une journée ! il n'ya rien de méchant là dedans mais il doit de lui même renoncer à ses mandats, et laisser la place aux autres pleins de bonne volonté et d'idées…
Sonia, Posté
Soyons sérieux un instant, pensez-vous réellement qu'un homme puisse travailler dans 4 endroits différents et le faire bien ? CCI - Région - RSI - IRT ? Nous chefs d'entreprise arrivent même pas faire tout ce qu'il faut dans une journée ! il n'ya rien de méchant là dedans mais il doit de lui même renoncer à ses mandats, et laisser la place aux autres pleins de bonne volonté et d'idées…
Sonia, Posté
Soyons sérieux un instant, pensez-vous réellement qu'un homme puisse travailler dans 4 endroits différents et le faire bien ? CCI - Région - RSI - IRT ? Nous chefs d'entreprise arrivent même pas faire tout ce qu'il faut dans une journée ! il n'ya rien de méchant là dedans mais il doit de lui même renoncer à ses mandats, et laisser la place aux autres pleins de bonne volonté et d'idées…
Marc, Posté
au moins un qui propose du neuf , oui bilan pour patel mais vas t on continuer encore pendant 5 ans vraiment avec le RSI sur le dos ? enlever e RSI , payer moins de charge c'est un cercle vertueux , embauche , et moins de pressions sur les entreprises , il y a de l humain dans son discours c 'est un bon point , il n y a pas que le RSI dans son programme il y en a pour tous , et ca on peut pas lui retirer ses idées d innover ....
Florine , Posté
Mr Patel a un véritable bilan fort de son expérience en tant que président de la CCIR ! Il travail avec les collectivités ce qui lui permet de renforcer les aides apportées aux entreprises ! Pendant que d'autres promettent certains bossent, c'est ça être président Monsieur et non faire de belles promesses comme vous le faites !
Mdr, Posté
MDR, PAtel est bien sur le terrain depuis un bon moment . ne vendez pas du reve monsieur, vous president jamais lol