Madagascar - L'homme se revendiquait de Daech :

Il menace Corsair d'attentat si la compagnie ne paye pas de rançon


Publié / Actualisé
Un Malgache soupçonné d'avoir menacé par internet plusieurs compagnies aériennes dont celle de Corsair, a été arrêté le 18 septembre dernier dans un cybercafé d'Itaosy, un quartier de Tananarive, à Madagascar, apprend-t-on par le journal de Mayotte. "Il s'agit d'un informaticien d'une trentaine d'années, a annoncé la police locale à la presse malgache" précise le quotidien mahorais.
Un Malgache soupçonné d'avoir menacé par internet plusieurs compagnies aériennes dont celle de Corsair, a été arrêté le 18 septembre dernier dans un cybercafé d'Itaosy, un quartier de Tananarive, à Madagascar, apprend-t-on par le journal de Mayotte. "Il s'agit d'un informaticien d'une trentaine d'années, a annoncé la police locale à la presse malgache" précise le quotidien mahorais.

Selon les informations du journal de Mayotte, "la compagnie française avait saisi la justice après avoir été destinataire, le 25 mai dernier, d’un mail la menaçant d’attentats sur ses lignes si elle refusait de payer une somme de 85.000 euros. Dans ses écrits, rédigés en arabe, le "cyber-terroriste" se revendiquait de Daech".

Faisant plusieurs mois l'objet de recherches de la part des services de police criminelle malgaches, "le suspect a finalement été appréhendé en flagrant délit, alors qu’il rédigeait un nouveau mail de menaces sous une fausse identité. Une vingtaine de personnes, dont le gérant du cybercafé, ont été interrogées durant les investigations" écrit le journal. Les forces de l'ordre ont mis plusieurs mois à tracer les courriers.

"L’enquête va chercher à savoir si le lien revendiqué avec l’État Islamique était bien réel ou s’il s’agissait d’un simple artifice employé par le rançonneur. Il risque 10 ans de prison" termine le Journal de Mayotte.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !