Agence régionale de santé océan Indien :

La santé innove et lance sa plateforme en ligne


Publié / Actualisé
L'agence régionale de santé s'apprête à présenter une nouvelle plateforme internet, destinée à coordonner les actions pour gérer au mieux l'état de santé des Réunionnais. Dans le cadre de l'appel à projets "Territoire de Soins Numérique", l'ARS OI pilote le programme OIIS pour Océan Indien Innovation Santé, qui prévoit d'innover le recours aux soins en s'adaptant aux pathologies chroniques - qui touchent 80% de la population - en responsabilisant davantage les patients. Un volet, destiné aux professionnels de santé est également prévu, afin de faciliter la prise en charge des malades par plusieurs services phares du site web.
L'agence régionale de santé s'apprête à présenter une nouvelle plateforme internet, destinée à coordonner les actions pour gérer au mieux l'état de santé des Réunionnais. Dans le cadre de l'appel à projets "Territoire de Soins Numérique", l'ARS OI pilote le programme OIIS pour Océan Indien Innovation Santé, qui prévoit d'innover le recours aux soins en s'adaptant aux pathologies chroniques - qui touchent 80% de la population - en responsabilisant davantage les patients. Un volet, destiné aux professionnels de santé est également prévu, afin de faciliter la prise en charge des malades par plusieurs services phares du site web.

OIIS sera prochainement présenté au grand public. En attendant, l'ARS OI tend vers la création d'une "e-santé", simple et ludique, pour patients et professionnels. Le site internet a été conçu par et pour les médecins, hospitaliers et acteurs de la santé qui accompagnent au quotidien les malades chroniques. L'innovation, c'est tout d'abord s'adapter aux nouvelles pathologies qui touchent la zone : le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance rénale ainsi que l'insuffisance respiratoires, subis de façon chronique.

Le projet OIIS vise à responsabiliser les patients face à leur maladie, en les impliquant dans le processus de soin : pour exemple, un diabétique, s'il le souhaite, prendra sa glycémie seul et fera attention à son alimentation. Dans le même temps, les médecins seront accompagnés dans la prise en charge de leurs patients par la création d'un réseau de professionnels de la médecine, regroupant généralistes, pharmaciens médecins spécialistes et hospitaliers. Le médecin traitant, qui "connaît" ses patients, reste le pivot de la coordination, dans le cadre de ce dispositif.

Parmi les autres spécificités que propose OIIS à destination des professionnels, un annuaire réunissant les différents acteurs de santé mais aussi un système de récolte de données, anonymes, pour un meilleur suivi de l'état de santé des patients, qui servira à évaluer également les politiques publiques de santé mises en place.

Enfin, le LIEN, déjà en service, prendra en compte via le net les échanges entres médecins et hôpitaux, notamment pour les patients aux pathologies multiples. A ce jour, 370 000 documents ont déjà transité par le système.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !