Le Collectif écrit au Préfet :

Touch Pa Nout Roche juge l'attitude des commissaires enquêteurs " inconcevable"


Publié / Actualisé
Suite au reportage d'Imaz Press sur l'enquête publique sur la carrière de Bois-Blanc, publié ce lundi 3 octobre 2016, le Collectif Touch Pa Nout a écrit au préfet. Pour rappel, l'un de nos journalistes a rencontré un commissaire enquêteur, qui a tenu des propos jugés "inconcevable(s)" par le collectif. Nous publions leur courrier en intégralité.
Suite au reportage d'Imaz Press sur l'enquête publique sur la carrière de Bois-Blanc, publié ce lundi 3 octobre 2016, le Collectif Touch Pa Nout a écrit au préfet. Pour rappel, l'un de nos journalistes a rencontré un commissaire enquêteur, qui a tenu des propos jugés "inconcevable(s)" par le collectif. Nous publions leur courrier en intégralité.

Monsieur le Préfet,

Nous venons de prendre connaissance du reportage réalisé par un journaliste du journal ImazPress Réunion le vendredi 30 septembre et publié ce jour, lundi 3 octobre 2016 sur leur site d’information. Les propos des commissaires enquêteurs à l’encontre du Collectif Touch’ Pa Nout’ Roche sont infamantes. L’attitude des représentants de cette commission d’enquête, en principe au service de la population, est inconcevable. Elle se doit d’être impartiale et " neutre " vis-à- vis de la demande d’autorisation et du projet d’Exploitation d’une carrière de roches massives à ciel ouvert, nommée carrière de la Ravine du Trou or tout montre jour après jour que cette commission est clairement orientée.

Parler des citoyens qui se déplacent en mairie pour donner leur avis et écrire leur opposition au projet dans ces termes : "des gens qui deviennent fous" ou "un public qui hurle avec les loups" est un manque profond de respect vis à vis de la population Réunionnaise. C’est aussi manifestement la preuve du peu de considération portée aux Réunionnais qui apprécieront par eux-mêmes, particulièrement les 5000 Réunionnais qui ont constitué une chaîne humaine le dimanche 2 octobre pour manifester massivement leur opposition à ce projet impopulaire de méga-carrière à Bois Blanc.

Il est inacceptable pour des commissaires enquêteurs de ne pas respecter l’éthique d’impartialité prônée par la Compagnie Nationale des commissaires enquêteurs.

Le compte rendu du journaliste d’ImazPress lors de cette permanence à la mairie de Saint-Leu confirme nos doutes sur la sincérité de cette commission d’enquête acquise, semble-t- il, à la cause du promoteur du projet de carrière, la SCPR. Nous avons reçu plusieurs témoignages circonstanciés dénonçant l’attitude des commissaires enquêteurs, et que nous ne manquerons pas de faire valoir.

Les commissaires enquêteurs reprochent au Collectif Touch’ Pa Nout’ Roche de " pousser les gens en leur disant ", " voilà ce qu’il faut écrire ".         
Nous tenons à souligner, Monsieur le Préfet, que lors de notre premierentretien avec le Président de la Commission d’enquête, nous avonsproposé de mettre à disposition du public, à travers notre page Facebook,une simplification des thématiques abordées dans le dossier d’enquête,notamment sur les points suivants : sanitaires, bruit, trafic et impactsenvironnementaux. Cette initiative, qui n’a certes pas plu au Président de laCommission d’enquête, nous avait semblé nécessaire. En effet, lescomplexités du dossier de la SCPR, données techniques incompréhensiblespar le grand public ont découragé dès les premières semaines de l’enquêtepublique, plusieurs centaines de personnes. Nous tenons à rappelerégalement que tous les documents relatifs à l’Enquête publique ne sont pasprésents sur le site de la Préfecture, notamment les annexes quicontiennent des éléments indispensables pour déterminer son avis.

Pour le Collectif Touch Pa Nout’ Roche, le plus grave, ce sont les propos du Commissaire enquêteur relevés par le journaliste concernant les avis négatifs des personnes ayant contribué à l’enquête publique. " les pétitions, qu’il y ait 1 ou 1000 noms, cela comptera pour un avis et encore un avis dont on ne pourra rien faire faute de propositions d’amélioration expliquant clairement pourquoi c’est très grave d’ouvrir la carrière"

Si nous comprenons bien ces propos, c’est au citoyen d’amener les solutions pour protéger l’environnement, pour régler les nuisances sanitaires et 
éviter les poussières toxiques. C’est encore au citoyen de trouver les bonnesroches, susceptibles de produire des enrochements de taille massive. Vouscomprenez bien que de tels propos sont irrecevables et que l’on s’interrogelégitimement sur le nombre d’avis qui seront au final comptabilisés.

Il est évident que devant de tels dysfonctionnements et le parti pris indéniable des commissaires enquêteurs, nous ne manquerons pas de saisir 
la Compagnie Nationale des Commissaires Enquêteurs.Vous remerciant de toute l’attention que vous porterez à notre courrier etde celle que vous ne manquerez pas de porter au rapport de la Commissiond’Enquête publique,

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos salutations distinguées,
Le Collectif Touch Pa Nout Roche, Elodie MARAIS, Antonia CADET, Lilian REILHAC

 

   

Mots clés :

    7 Commentaire(s)

    Esmeralda, Posté
    Le collectif croit défendre l'environnement, mais la pollution sera bien pire quand les roches auront fait 800 kms en mer depuis Madagascar pour être déposée au fond de l'eau. La santé des riverains les inquiète, sûrement pas celle des malgaches qui travailleront sans aucune protection pour ce faire.
    De plus, avec 30 % de chômeurs à la Réunion, peut on s'offrir le luxe de laisser partir ce travail ? je pense que non, mais il est vrai que ceux qui sont contre la carrière sont pour la plupart fonctionnaires....
    ALEXANDRA, Posté
    A ma connaissance il faut arrêter de dire d'écrire que cette association est manipulée par des politiques.

    Voir tous les rapports qui existent en métropole et ailleurs sur les nuisances, sur les rapports des médecins, sur tous les problèmes posés....bruits, faune, flore, défilés de camions surchargés (puisque payés au rendement), état des routes, risques d'accidents, défiguration du site pour des roches dont la densité ne correspond pas à ce qu'il faut pour la NRL, donc c'est un énorme mensonge envers la population réunionnaise qui n'aura plus que ses yeux pour pleurer sur sa santé et celle de son portefeuille, ...etc....

    Il faut regarder la réalité en face.....

    A votre avis, par qui sont manipulés ceux qui sont pour ce projet .????
    Katarina, Posté
    cette manifestations ne sert qu'a une seule chose de la récupération politique pour certains élus. Comment peut on se servir de la faiblesse humaine pour satisfaire ses ambitions politique.
    Rachel , Posté
    Quasiment le même courrier que celui de T.R, orienté dans le même sens.. Coïncidence ?? Non quand même T.R ne ferai jamais ça lui qui est blanc comme neige...
    Jeremy, Posté
    de la pure manipulation politique et médiatique autour d'un projet qui fait mal a l'égo de certains élus en mal de popularité
    Mdr, Posté
    Parce que le collectif touch pas nout Roche n'est pas orienté peut être?
    Claudine, Posté
    ce que je trouve inconcevable moi c'est l'attitude de ce collectif qui manipule des familles entières alors que même agissent sous couvert d'élus mal intentionnés