Succession au poste de Sudel Fuma à l'Université de La Réunion :

Une pétition pour soutenir le candidat réunionnais, après celle défendant "la Nantaise"


Publié / Actualisé
Pétition contre pétition. L'affaire de la nomination d'une candidate nantaise, Virginie Chaillou-Atrous, pour succéder à Sudel Fuma, connaît un nouveau rebondissement. Après la mise en ligne d'une pétition pour soutenir l'universitaire, spécialisée dans l'histoire de l'esclavage et de l'engagisme, le 7 octobre dernier, les défenseurs du candidat réunionnais, Albert Jauze, ripostent, en lançant eux aussi leur pétition, ce lundi 17 octobre, sur le site change.org.
Pétition contre pétition. L'affaire de la nomination d'une candidate nantaise, Virginie Chaillou-Atrous, pour succéder à Sudel Fuma, connaît un nouveau rebondissement. Après la mise en ligne d'une pétition pour soutenir l'universitaire, spécialisée dans l'histoire de l'esclavage et de l'engagisme, le 7 octobre dernier, les défenseurs du candidat réunionnais, Albert Jauze, ripostent, en lançant eux aussi leur pétition, ce lundi 17 octobre, sur le site change.org.

Pour rappel, depuis mai dernier, le Conseil Représentatif des Français d'Outre-Mer (CREFOM) dénonce des irrégularités lors du recrutement sur le poste laissé vacant par Sudel Fuma, et qui auraient eu pour conséquence "l’élimination d’un candidat local au profit d’une personne venant de l’extérieur". Suite à la mobilisation du Crefom et de plusieurs historiens de l'université, la nomination de la candidate nantaise, qui devait succéder à Sudel Fuma au poste de maître de conférence en histoire de l'esclavage à l'université, avait été suspendue. Lundi 4 juillet, la nomination de Virginie Chaillou-Atrous a été jugée irrégulière par le tribunal administratif de Saint-Denis de La Réunion.

Depuis cette décision, la polémique a traversé les océans et a commencé à intéresser la presse métropolitaine à la rentrée. D'abord relayée par le quotidien Ouest-France, qui a rencontré Virginie Chaillou-Atrous, l'histoire de "la Nantaise" a également intéressé l'hebdomadaire Le Point, qui décrit des crispations identitaires.

Convaincus que l'universitaire est écartée une pétition a été lancée sur le site change.org, vendredi 7 octobre 2016. Intitulée "Contre le localisme. Pour le recrutement au mérite à l'université!", la pétition lancée vendredi 7 octobre 2016 reçoit quelque 300 signatures en moins de 24 heures. Elle dénonce notamment "l'ingérence d’associations, de réseaux sociaux et de groupes de pression dans les affaires universitaires et leurs prétentions à substituer des considérations locales et l’origine des candidats aux critères scientifiques et au mérite", et se demande carrément "ont-ils peur, ces partisans du repli, de l'apport exogène ou ont-ils peur de l'excellence? "

Les Réunionnais accusés de "discrimination raciste"

A La Réunion, la riposte s'est donc organisée, et ce lundi 17 octobre, c'est aussi avec une pétition que les défenseurs du candidat réunionnais, Albert Jauze, dégainent leurs arguments.

Selon les soutiens du candidat "péi", la contestation de la nomination de Virginie Chaillou-Atrous n'est pas due à "son origine hexagonale" ou à des "critères ethniques" ou encore à "une discrimination raciste", mais bien à une question de compétences. Ainsi, Albert Jauze est "plus expérimenté, "titulaire de l'agrégation d'histoire. Sa concurrente ne détient pas ce titre, gage d'excellence et de science", et "est une jeune docteure, diplômée il y'a cinq ans", selon les auteurs de la pétition.

Surtout, ils dénoncent "l'instrumentalisation de la question identitaire dans la Métropole pour exercer une pression sur les universitaires et les magistrats de la Réunion", et demandent "l'Egalité réelle des scientifiques, chercheurs et étudiants de la Réunion et de la Métropole. La Réunion n'est pas une terre de non-droit, ou l'on peut imposer sa volonté au mépris des règles de droit et des usages républicains".

De l'autre côté de la mer, dix jours après le lancement de la pétition de soutien à Virginie Chaillou-Atrous, 1115 signatures avaient été recueillies.

Festival de commentaires "anti-dom", sur les sites nationaux

Une chose est sûre, certains commentaires laissés sous les articles publiés par la presse nationale, n'hésitent pas à dénigrer les Réunionnais. Plusieurs internautes ressortent l'éternelle rengaine selon laquelle les Dom nous coûtent de l'argent à La France. "C'est marrant, ils aiment bien notre fric", "DOM TOM reprenez totalement (c'est simple et complet ) votre soi-disante liberté", "Sentiment anti métropolitain ? Pas de problème, donnons leur l'indépendance dont ils rêvent et larguons les amarres avec ces danseuses de la République qui coûtent cher sans apporter autre chose que des ennuis... Et des dépenses excessives"...

 

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    9 Commentaire(s)

    SANSON, Posté
    Il ne faut jamais céder, son recrutement doit être tout simplement annulé. L'égalité de traitement une valeur républicaine majeure surtout dans la fonction publique. Les arguments de racisme évoqués relèvent de l’irresponsabilité de leurs auteurs. C'est du grand n'importe quoi. Heureusement qu'elle n'est pas noire ou étrangère en métropole. Elle aurait su ce que c'est le racisme la discrimination. Les soutiens dont elle bénéficie ne sont pas objectifs au regard de sa candidature. Madame Chaillo-Atrous n'est aucun mérite légal pour occupé un tel poste. Elle a occupé tant d'autres postes: post-doc, ATER, etc. sans y avoir droit légalement. Il ne faut jamais jamais céder. Le recrutement doit être au mérite
    ALIMEM, Posté
    a konpétans égale,priorété po bann rényoné/rényonéz.wi a la préférans rézional,apliké an "frans" dopi lontan!
    Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
    Je ne signerai rien du tout.
    Pas après tout ce que l'on a appris ces dernières semaines sur les magouilles à l'université.
    Un scandale. Une honte.
    RunMotion, Posté
    @ Pour le recrutement au merite, et contre le clientelisme
    Lis un coup la pétition.
    La section histoire de la réunion dit que le réunionnais est plus qualifié justement et qu'on lui impose quelqu'un qui a moins d'expérience et moins de diplômes.
    Lilian, Posté
    Signé. Ca va être dur pour les pétitionnaires... Un conseil pour ceux qui vont à la fac, signez avec un pseudo sinon vous risquez gros.
    Pour le recrutement au merite, et contre le clientelisme, Posté
    moi je soutiens pas la nantaise mais j'ai signé la petition pour le recrutement au mérite à l'université. Le recrutement au localisme on voit ce que ca donne au foyer de terre rouge, dans les 24 communes et à la liquidation de l'arast. Ca suffit l'époque coloniale, il faut tourner la page et entrer dans le 21 eme siecle.

    https://www.change.org/p/najat-vallaud-belkacem-contre-le-localisme-pour-le-recrutement-au-m%C3%A9rite-%C3%A0-l-universit%C3%A9?recruiter=606544283&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink
    Fabien, Posté
    tant qu'il est compétent je suis pour et totalement pour la préférence Régionale. La Réunion est rempli de gens diplômes et compétents, qui n'attendent plus que l'opportunité de mettre au service des autres leurs savoir. il serait dommage de ne pas en profiter
    Marine , Posté
    Un réunionnais doit être prioritaire sur ce poste ! C'est totalement légitime et normal !
    JEAN, Posté
    priorité aux reunionnais comptants