Elections à la Chambre de commerce et d'Industrie de La Réunion :

Le candidat Bruno Cohen dénonce des "magouilles aux enveloppes" datant de 2010


Publié / Actualisé
Bruno Cohen, tête de liste d'Union Péi pour les élections à la Chambre de commerce et d'Industrie de La Réunion (CCIR), accuse plusieurs candidats de "fraude" lors des élections de 2010. Pour appuyer ces accusations, une vidéo, qui aurait été filmée selon lui en caméra cachée lors du scrutin précédent, a été mise en ligne sur la page Facebook du candidat. Postée dans la soirée de mardi 18 octobre 2016, la vidéo a déjà été vue plus de 13 000 fois.
Bruno Cohen, tête de liste d'Union Péi pour les élections à la Chambre de commerce et d'Industrie de La Réunion (CCIR), accuse plusieurs candidats de "fraude" lors des élections de 2010. Pour appuyer ces accusations, une vidéo, qui aurait été filmée selon lui en caméra cachée lors du scrutin précédent, a été mise en ligne sur la page Facebook du candidat. Postée dans la soirée de mardi 18 octobre 2016, la vidéo a déjà été vue plus de 13 000 fois.

Selon Bruno Cohen, ce "film de 2010" montre des candidats "ouvrir 650 enveloppes postées et remplacer les bulletins de vote par les leurs". L'Union Péi cite plusieurs chefs d'entreprises réunionnais, dont Pascal Plante, directeur de Strategis Consultant et tête de liste avec Ibrahim Patel, de fraude.

"Des filles en minijupes pour collecter les enveloppes auprès des commerçants"

Contacté par la rédaction, Pascal Plante a dénoncé les "méthodes de caniveaux" employées par Bruno Cohen, avant de se défendre. Selon lui, il n'apparaît pas à l'image "en train de magouiller". Questionné sur le collage d'enveloppe, il estime que ce sont "des méthodes qu'il (Bruno Cohen, ndlr) pratique lui-même". Pascal Plante accuse la liste adverse d'envoyer "des filles en minijupes collecter les enveloppes auprès des commerçants":

"Un montage complètement diffamatoire"

Daniel Moreau, président de Royal Bourbon, ne s'exprime quant à lui que sur les images où il apparaît. Pour lui, cette vidéo est "un montage", où on mélange des déclarations faites "en conférence de presse" avec des reportages, pour un résultat "qui est diffamatoire". Il a expliqué réflechir aux actions à mener "contre cette diffusion":

www.ipreunion.com

 

   

2 Commentaire(s)

Yann de Prince, Posté
Bonjour,
Avant tout merci pour votre article factuel.
Je fais effectivement l'objet d'une très large campagne de calomnie et de diffamation depuis plusieurs jours. Cette campagne est basée sur un infâme montage vidéo tourné en caméra cachée (probablement pour renforcer l'idée que j'aurais commis quelque-chose d'illégal) et elle insinue -pour ne pas dire affirme- que j'aurais volé des enveloppes lors des élections de la CCI en 2010.
Tout ceci n'est pas sérieux ni digne de quelqu'un qui voudrait assumer des fonctions de représentation aussi importantes que la présidence de la CCIR !
Je considère que les méthodes de monsieur COHEN sont abjectes et répugnantes.
Les plus perspicaces d'entre vous n'auront d'ailleurs pas manqué de relever que le Medef n'a pas remporté les élections en question en 2010 puisque c'est monsieur PATEL qui est devenu Président de la CCIR.
Non seulement nous aurions triché, mais de surcroît très mal.
C'est ridicule.
Ai-je fait quelque-chose d'anormal, illégal ou répréhensible ?
Certainement pas.
Le panachage des voix lors des élections de CCI est commun, courant et fait partie du mode de scrutin. Les enveloppes de vote que l'on aperçoit sur la vidéo sont celles de nos adhérents du Medef qui nous les ont confiées et ont donné leur accord pour que nous puissions panacher nos voix.
Tous les candidats, y compris monsieur COHEN très récemment dans la presse, le reconnaissent et en font largement état. Aussi, si ce monsieur est véritablement convaincu que j'ai recouru à des pratiques illégales, alors qu'il saisisse la justice. Je l'attends avec impatience et confiance.
Evidemment, bien que ces images datent de 2010, je n'ai jamais été inquiété pour quoi que ce soit, et pour cause.
Sachez que je suis déterminé à ne pas me laisser faire ni à laisser des personnes malveillantes et malhonnêtes continuer de salir mon honneur et ma réputation. Je confirme donc bien que j'ai d'ores et déjà chargé mes conseils d'engager des poursuites contre monsieur Bruno COHEN et plus généralement contre toutes celles et ceux qui auront contribué à cette entreprise de démolition méthodique et gratuite.
Je ne manquerai pas d'informer vos lecteurs des suites des procédures en cours dont je ne doute pas un seul instant qu'elles permettront de rétablir la vérité et ce faisant de laver mon honneur.
A celles et ceux qui voudraient en savoir davantage, je vous invite à prendre connaissance du message que j'ai posté sur ma page Facebook avant-hier après avoir découvert (avec d'autant plus de stupéfaction que je ne suis pas candidat) ce montage vidéo ainsi que les propos insultants qui l'accompagnent.
http://www.facebook.com/ydeprince
Yann de Prince
PS : depuis 6 ans, je n'ai eu de cesse (en vain) de réclamer que la CCIR instaure le vote électronique.
CHABAN, Posté
Imaz devrait s'intéresser de près à cette élection !