L'Etat reconnaît son action de protection des plages de ponte des tortues marines :

Kélonia reçoit le label "J'agis pour la biodiversité"


Publié / Actualisé
Le centre de soins des tortues marines de Saint-Leu, Kélonia, a été labellisé pour sa protection des plages de ponte. Dans la cadre de l'opération "la biodiversité en action", le label "j'agis pour la biodiversité" lui a été décerné par la secrétaire d'État chargée de la biodiversité, Barbara Pompili. La distinction récompense les actions qui permettent la sauvegarde la diversité des espèces et leurs milieux de vie.
Le centre de soins des tortues marines de Saint-Leu, Kélonia, a été labellisé pour sa protection des plages de ponte. Dans la cadre de l'opération "la biodiversité en action", le label "j'agis pour la biodiversité" lui a été décerné par la secrétaire d'État chargée de la biodiversité, Barbara Pompili. La distinction récompense les actions qui permettent la sauvegarde la diversité des espèces et leurs milieux de vie.

Avant d'obtenir le label, Kélonia a inscrit son action sur une plate-forme dédiée aux organismes qui oeuvrent pour la sauvegarde de la biodiversité. Les autres actions menées à La Réunion concernent la route des laves et la sensibilisation des plus jeunes à la protection des cétacés. Ces dernières sont à consulter sur le site www.developpement-durable.gouv.fr.

Pour sa part, Kélonia oeuvre depuis 1999 à la protection des tortues marines et à la sauvegarde de leur reproduction sur l'île. ""Alors que l'île était avant l'arrivée de l'homme, un site de ponte important, les pontes sont devenues exceptionnelle notamment en raison de l'urbanisation du littoral" note le centre dans sa description.

"Le projet prévoit la restauration de la végétation littorale indigène et la gestion des accès et des usages lors des épisodes de ponte. La réintroduction d'espèces indigènes se fait lors d'ateliers pédagogiques et de journées à thème ouvertes au grand public. La plage pilote située sur St Leu a accueilli 50% des pontes observées à La Réunion depuis le démarrage du projet en 1999.

Depuis, plus de 10 hectares de littoral ont été restaurés, et l'objectif est d'ajouter 5 hectares supplémentaires d'ici 2020. Kélonia participe aux nuits sans lumière pour sensibiliser les collectivités, les aménageurs et le grand public à l'impact de la pollution lumineuse sur la reproduction des tortues marines." écrit le centre pour présenter son action.

Action aujourd'hui reconnue au niveau de l'Etat, le label consistant à la valoriser. Pour rappel, Kélonia remet à l'eau beaucoup de tortues après les avoir soigné des hameçons ou de l'ingestion de plastique, très présent dans l'océan. Le centre oeuvre également à la sensibilisation des publics au recyclage et au respect de l'environnement, ce qui sauvegarde dans le même temps, la biodiversité.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !