MENU

Grand Raid 2016 - Diagonale des Sans-voix :

Murielle a survécu à 59h de course : 3 chiens sauvés, 1250 euros récoltés


Posté par
Clap de fin pour le Grand Raid 2016. Parmi les Fous, il y avait bien évidemment des Folles, au coeur aussi grand (voire plus) que la distance parcourue parmi les sentiers les plus difficiles au monde. Murielle a survécu. La Raideuse a traversé la Diagonale pour venir en aide aux associations de protection animale. Le but était de récolter des fonds pour continuer les sauvetages, très difficiles, par le manque de moyens. 59 heures et 36 minutes de douleur, de force et de persévérance ont été nécessaire pour faire connaître les actions des multiples structures actives de l'île. A noter qu'il est possible toute l'année de participer aux sauvetages des animaux, notamment en les transportant gratuitement dans la soute de l'avion qui décolle pour les vacances. Ci-après, le "merci" du staff de Murielle, qui a veillé, tout au long de la course, à ce que les "sans-voix" en aient une sur les sentiers de La Réunion.
Clap de fin pour le Grand Raid 2016. Parmi les Fous, il y avait bien évidemment des Folles, au coeur aussi grand (voire plus) que la distance parcourue parmi les sentiers les plus difficiles au monde. Murielle a survécu. La Raideuse a traversé la Diagonale pour venir en aide aux associations de protection animale. Le but était de récolter des fonds pour continuer les sauvetages, très difficiles, par le manque de moyens. 59 heures et 36 minutes de douleur, de force et de persévérance ont été nécessaire pour faire connaître les actions des multiples structures actives de l'île. A noter qu'il est possible toute l'année de participer aux sauvetages des animaux, notamment en les transportant gratuitement dans la soute de l'avion qui décolle pour les vacances. Ci-après, le "merci" du staff de Murielle, qui a veillé, tout au long de la course, à ce que les "sans-voix" en aient une sur les sentiers de La Réunion.

Voilà, cette merveilleuse aventure prend fin... Un petit bilan s'impose, vous ne croyez pas ?

Entre le départ de Murielle et son arrivée, pas moins de 59 heures et 36 minutes se sont écoulées !! Elle a franchi la ligne d'arrivée en galopant, brandissant à bout de bras, avec Eric, la bannière de la Diagonale des Sans Voix.

Arrivée 43ème femme parmi les quelques 200 de sa catégorie, elle n'a pas à rougir de sa prestation, loin de là !!

En moins de 6 jours, l'exploit a été de réunir 370 membres dans ce groupe, de faire parler de notre action dans 3 articles publiés dans la presse locale. Ajouté à cela 2 interventions publiques: l'une d'Eric, qu'on ne remerciera jamais assez pour son investissement!, qui a été diffusée sur Télé Kréol, et l'autre à l'arrivée de nos champions, auxquels on a tendu un micro pour leur permettre de diffuser dans le stade le message porté par cette Diagonale des Sans Voix...

Et, surtout, grâce à vous tous, on a réussi à réunir au total 1250 euros !

Alors oui, on est évidemment loin des 167 animaux sauvés grâce à l'opération... Mais en même temps, on savait pertinemment que c'était impossible. L'idée était simplement d'en aider le plus possible...

3 chiens ont été sauvés durant cette Diagonale des Sans Voix. Et a priori 2 familles de chats (2 femelles et 7 chatons) en cours de sauvetage...

Les 1250 euros récoltés permettront de stériliser et identifier environ 7 poilus supplémentaires...

Ce qui porte à 19 le nombre de loulous sauvés durant cette Diagonale, plus ceux qui l'ont été par les associations, qui n'ont évidemment pas chômer durant tout le périple...

Alors je crois qu'on peut incontestablement parler d'une réussite.

Nous avons voulu montré par cette action qu'"A l'impossible nul n'est tenu". A force de volonté et de persévérance, nous avons tous le pouvoir de déplacer des montagnes.

Bien sûr, parfois, on ressent beaucoup de découragement et de lassitude. Beaucoup de personnes oeuvrant pour la protection animale sont épuisées, parce que c'est sans fin... En témoigne la triste misère qui a encore été trouvée aujourd'hui et qui n'est que le triste symbole du désintérêt général de beaucoup trop de personnes face à l'horreur de l'errance animale sur ce petit bout de caillou... (photo ci-dessous)

Aujourd'hui, on a malgré tout de l'espoir... Parce que oui, les choses changent. Trop doucement pour ceux qui se battent au quotidien, mais elles changent...

Beaucoup plus de médias s'intéressent à cette problématique. Les gens ouvrent doucement les yeux et condamnent les maltraitances beaucoup plus qu'il y a quelques années en arrière. Et surtout, surtout, si on a l'impression que c'est sans fin, c'est sans doute parce que de plus en plus de personnes alertent. Cela confronte les associations à des urgences de plus en plus nombreuses, forcément, leur donnant cette impression que c'est de pire en pire. Mais si c'était tout simplement parce que les gens étaient de plus en plus sensibles à la situation de toutes ces misères qui, jusqu'à présent, crevaient silencieusement dans l'indifférence générale?

Il suffit de regarder les médias pour voir qu'on nous assomme de discours négatifs et anxiogènes. A travers cette action, on voulait montrer que le beau existe et cette aventure nous l'aura prouvé.

Remercier chaque personne individuellement serait beaucoup trop long, mais nous avions envie de remercier vous tous qui avez rendu les choses possibles.

Du départ jusqu'à leur arrivée, c'est un bel élan de solidarité qui s'est organisé autour de Murielle.
Cela aura été l'occasion de belles rencontres.

Un merci tout particulier à ceux qui se sont déplacés pour l'encourager à son départ et à son arrivée. A cette bénévole qui a couru dans tous les sens pour les assister au Maïdo. A ceux qui lui ont offert cet accueil mémorable à Ratineau. A celles qui, dans l'ombre, ont énormément aidé à ce que tout devienne possible, se formant parfois sur le tas à l'usage informatique. :-D A Willy Graveur, qui nous a généreusement offert la gravure de la coupe. A celle qui a créé ce magnifique logo. A celle qui a confectionné le chèque et le drapeau. A celle qui nous a inspiré par son propre défi. A celles qui se sont occupées de ses loulous en son absence. A celle qui a fabriqué les t-shirts. A ceux qui ont partagé et/ou participé à la cagnotte...

Bref, MERCI ZOT TOUT' !!!

Tout cela a été rendu possible grâce à l'union et la solidarité de toutes ces personnes. Alors, on espère que cet élan ne s'arrêtera pas juste après avoir franchi la ligne d'arrivée... Parce que tout le monde le sait: la course n'est pas terminée et le chemin à parcourir est encore long...

D'autres actions seront sans doute prochainement initiées et on espère du fond du coeur que vous serez nombreux à nous suivre dans notre folie...

Pour vous remercier, voici en avant-première et après accord de Murielle, une vidéo de leur discours à l'arrivée au stade de la Redoute.

Maintenant, place au retour dans le train train quotidien. D'ailleurs, en témoigne le fait que Murielle vient à l'instant de sortir pour nourrir ses loulous encore dans la rue... Dont le magnifique Pepsie, que vous avez tous pu admirer depuis quelques jours sur la photo de couverture de la Diagonale des Sans Voix.

Ce loulou, un brin jaloux mais très affectueux, attend encore sa famille pour la vie... Murielle me disait encore tout à l'heure qu'elle avait mal au coeur à chaque fois qu'elle le voyait courir éperdument derrière sa voiture, après être allée le câliner et le nourrir... Si quelqu'un parmi vous a eu un coup de coeur pour lui, n'hésitez pas à vous manifester !

Pour conclure ce long discours, nous allons laisser la cagnotte (sur le site leetchi.com) ouverte encore quelques jours, en continuant d'espérer atteindre peut-être, qui sait?, les symboliques 1670 euros pour les 167km parcourus? Prolongeons un peu le rêve...

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !