Ça s'est passé un 25 octobre :

1979 - Les frères Adékalom sont arrêtés


Publié / Actualisé
Le 25 octobre 1979, les frères Adékalom alors agriculteurs dans le sud de l'île sont arrêtés dans la forêt de l'Étang-Salé. Leur troupeau de cabris est saisi et vendu aux enchères. De cette histoire est née une lutte dure, complexe, où le combat des frères est devenu un symbole de la résistance réunionnaise. Aujourd'hui, la minute histoire fredonne le maloya politisé et contestataire de Danyel Waro baptisé "Adékalom".
Le 25 octobre 1979, les frères Adékalom alors agriculteurs dans le sud de l'île sont arrêtés dans la forêt de l'Étang-Salé. Leur troupeau de cabris est saisi et vendu aux enchères. De cette histoire est née une lutte dure, complexe, où le combat des frères est devenu un symbole de la résistance réunionnaise. Aujourd'hui, la minute histoire fredonne le maloya politisé et contestataire de Danyel Waro baptisé "Adékalom".

"A la Réunion fin 1979, les trois frères Adékalom étaient de petits agriculteurs de père en fils installés vers Etang-Salé, au sud-ouest de l’île. Condamnés et emprisonnés pour avoir "squatté" une parcelle de l’Office national des forêts avec leur troupeau, ils sont devenus le point de fixation d’une lutte complexe mêlant indépendantisme et résistance culturelle" écrit le site Libération.fr

"Soutenu par des chanteurs de maloya puis par le Parti communiste, le combat des frères Adékalom est devenu un symbole de la résistance réunionnaise contre des décisions prises depuis Paris sans prendre en considération les réalités locales" continue Libération.

Le titre de Danyel Waro, "Adékalom", figurant dans l'album Batarsité, est un maloya populaire, s'inspirant de l'histoire des trois frères : "Adékamlom paye pa lamend là (...) allon fé rend bana la ter là".

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Rapido, Posté
    je suis habitant de la reunion depuis 1994 l histoire des adekalom magnifiquement chanter par d waro m a pris au cœur , l achanement de cette famille a vivre chichement dans la foret et louable ,mais l acharnement des intitutions a leur egard me fai mal au cœur , ( la route des tamarins a l etang sale angloutie des centaines d hectares ,engloutie la faune et la flore , certainement que les gens gestionnaire des forets sont les memes , ? quelle morale a retenir ? moi je suis adekalomien de cœur jc