Le mouvement national souhaite une révision de la légitime défense :

[AUDIO] Police : L'intersyndicale se rassemble devant le palais de justice


Publié / Actualisé
Ce mardi 25 octobre 2016, l'intersyndicale policière a appelé à un "rassemblement silencieux" devant le palais de justice de Champ-Fleuri. Cette décision s'inscrit dans un mouvement national. Les syndicats souhaitent réitérer l'opération chaque mardi. L'objectif : lever "les obstacles" entravant l'action de leurs collègues. Le cadre juridique est notamment pointé du doigt.
Ce mardi 25 octobre 2016, l'intersyndicale policière a appelé à un "rassemblement silencieux" devant le palais de justice de Champ-Fleuri. Cette décision s'inscrit dans un mouvement national. Les syndicats souhaitent réitérer l'opération chaque mardi. L'objectif : lever "les obstacles" entravant l'action de leurs collègues. Le cadre juridique est notamment pointé du doigt.

En uniforme ou en civil, ils étaient environ une cinquantaine à se rassembler devant le palais de justice de Champ-Fleuri. Brandissant drapeaux et panneaux proclamant "stop à la haine anti-flics", les participants comptent réitérer ce rendez-vous de façon hebdomadaire.

8 syndicats dont 2 de commissaires ont souhaité partager leur "exaspération" vis-à-vis des derniers événements touchant les forces de l'ordre : l'agression aux cocktails molotov contre quatre policiers dans l'Essonne sont encore dans les esprits. Idriss Rangassamy, secrétaire départemental Alliance Police Nationale ainsi que Jean Pierre Lauret, secrétaire départemental adjoint Unsa Police, ont pris la parole. Ils demandent notamment une révision du cadre juridique concernant la légitime défense.

 

 

Si une marche policière et citoyenne a été initiée ce mercredi par SGP Police, les syndicats présents devant le Palais de Justice n'ont pas appelé à y participer.

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Poulet974, Posté
    Cette intersyndicale créée à la va vite fait doucement rigoler les flics de métropole à l'origine de ce mouvement de contestation qui dénonce ces syndicats dans lesquels ils ne se reconnaissent plus tant ils en ont marre de leurs magouilles et petits arrangements entre "amis" UNSA et ALLIANCE ennemis la semaine dernière et qui "flippent" aujourd'hui car dépassés par ce qui se passe.......... Messieurs les planqués aux têtes des syndicats , baissez la tête, lachez vos petits fours et laissez les flics de terrain crier leur colère sans vous !