Santé - Association Med'Océan :

Les perturbateurs endocriniens, "info ou intox" ?


Publié / Actualisé
L'association Med'Océan organise ce vendredi 28 octobre 2016 une conférence sur les perturbateurs endocriniens, ou ces produits (plastiques, molécules dans les cosmétiques ou les pesticides) qui peuvent endommager les glandes endocrines situés dans le pancréas, les testicules ou les ovaires. Afin de faire la lumière sur ce que sont les perturbateurs endocriniens et les risques qu'ils peuvent faire encourir à leur contact, le Dr Marie-Claude Galland investira la salle polyvalente de la mairie de Saint-Denis, de 19h00 à 20h20.
L'association Med'Océan organise ce vendredi 28 octobre 2016 une conférence sur les perturbateurs endocriniens, ou ces produits (plastiques, molécules dans les cosmétiques ou les pesticides) qui peuvent endommager les glandes endocrines situés dans le pancréas, les testicules ou les ovaires. Afin de faire la lumière sur ce que sont les perturbateurs endocriniens et les risques qu'ils peuvent faire encourir à leur contact, le Dr Marie-Claude Galland investira la salle polyvalente de la mairie de Saint-Denis, de 19h00 à 20h20.

Les questions autour des perturbateurs endocriniens sont nombreuses. Les risques à s’y exposer sont quant à eux méconnus. La 9ème Méd’Océance aura pour but d’éclaircir les patients sur ce sujet. "Difficile de se souvenir de ces termes "perturbateurs endocriniens", ces produits chimiques très divers qui perturbent le fonctionnement de nos glandes endocrines (ovaires, testicules, pancréas, etc.) et qui deviennent toxiques par leur addition dans le temps et entre eux" écrit le Dr Marie-Claude Galland.

"Ils menacent notre santé (infertilité, cancers, diabète, obésité, etc.) celle de notre descendance (malformations, troubles de la puberté, troubles du comportement,..) ; la femme enceinte et le fœtus étant les plus vulnérables. Peut-on se passer de "pesticides", pour ses plantes, contre les poux, les moustiques, les tiques du chien ? Comment choisir et utiliser les plastiques, en évitant le fameux Bisphénol A, les phtalates ? A quels cosmétiques se fier, sans triclosan, benzophénone ou parabens ?" questionne t-elle, tandis que le sujet sera débattu ce vendredi.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !