Les transitaires sont en grève :

Port Est: Les conteneurs ne sont plus déchargés


Publié / Actualisé
Le syndicat des transitaires de la Réunion bloque le Port depuis ce matin, lundi 7 novembre 2016. Ils veulent des solutions pour que les conteneurs sortent plus rapidement du Port Est. Aucun blocage de route n'est prévu, en revanche, le déchargement des conteneurs n'est pas assuré, à l'exception de ceux contenant des médicaments ou des produits dangereux.
Le syndicat des transitaires de la Réunion bloque le Port depuis ce matin, lundi 7 novembre 2016. Ils veulent des solutions pour que les conteneurs sortent plus rapidement du Port Est. Aucun blocage de route n'est prévu, en revanche, le déchargement des conteneurs n'est pas assuré, à l'exception de ceux contenant des médicaments ou des produits dangereux.

Selon les grévistes, le délai d’attente du chargement des conteneurs est trop long et entraîne des retards de livraisons qui ont des répercussions financières. Depuis ce matin donc, "les entreprises de manutention travaillent mais le blocage est du côté des transporteurs de conteneurs", insiste Jean Brac de la Perrière, qui gère la société de manutention portuaire SGM,

Il explique avoir demandé une réunion cet après-midi avec le Grand Port Maritime pour revoir les transporteurs et débloquer la situation. "Concrètement quand un bateau est déchargé, les conteneurs se retrouvent sur l'un des trois terminaux gérés par SAMR, SOMACOM, SGM. Les transporteurs se présentent habituellement à la sortie des terminaux pour charger leurs camions. Mais depuis ce matin, ils refusent de prendre les livraisons sur les terminaux à conteneurs".

Selon Jean Brac de la Perrière, cela fait déjà plusieurs mois qu'il y a des difficultés à livrer les conteneurs au rythme souhaité par les transporteurs qui se présentent souvent à la même heure au terminal. Des discussions entre transporteurs et manutentionnaires ont notamment eu lieu la semaine dernière, au moment de l'annonce du blocage.

500 à 600 conteneurs qui ne sont pas livrés par jour

"Leur revendication, c'est de ne pas attendre quand ils arrivent au terminal à conteneurs, quel qu'il soit. Mais c'est impossible quand 100 camions se présentent à la même heure au même endroit, on peut pas tous les livrer en moins d'une demie heure", déplore Jean Brac de la Perrière. Ce matin, les transporteurs se sont réunis pour essayer de trouver des solutions, et plusieurs pistes ont été évoquées, comme "prendre rendez-vous, étaler les demandes de livraison sur la journée, travailler plus tard le soir, être mieux coordonnés entre les différents terminaux, sous-traiter du matériel, etc".

"Le problème, quand on bloque de cette manière, c'est que ce sont entre 500 et 600 conteneurs qui ne sont pas livrés par jour alors que les navires continuent à livrer, donc en quelques jours tout sera bloqué, et cela prendra beaucoup de temps à débloquer", regrette Jean Brac de la Perrière .

Le syndicat des transporteurs a adressé un communiqué au préfet en date du 4 novembre, afin de dénoncer le non-respect d'un protocole d’accord, qui avait été signé à l'issue de la précédente grève, en mai dernier.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Kaniki, Posté
Franchement quand c'est pas les dockers c'est les patrons (transporteur). Alors patron fé la grève. ...nous sommes en fin d'année il y a tjs un pique d'activités en cette période. ..cette grève des patrons pas trop intelligent en cette période. ...lorsque les dockers si mettront aussi n'a voir qui va crier....la file d'attente et alors on habitué aux embouteillages ici à la Réunion. ..Lol prendre son mal en patience. ..et aussi di patron y fo pas rever zot revendications pour indemnisation au bout 45 min attente.....arrêt un peu dont zot y aime l'argent. ..lol