La tortue sauvée des filets a été baptisée Evelyne :

Kélonia : le danger des filets fantômes


Publié / Actualisé
Si le filet fantôme qui a tenu Evelyne prisonnière pendant des mois n'a pas encore été retrouvé, des images permettent au centre de soin Kélonia d'en témoigner la dangerosité pour les espèces aquatiques. Depuis son sauvetage, la tortue caouanne reçoit des soins et a de nouveaux parrains et marraines, issus des écoles de La Réunion et d'un établissement de métropole. Evelyne sera remise en liberté d'ici quelques mois.
Si le filet fantôme qui a tenu Evelyne prisonnière pendant des mois n'a pas encore été retrouvé, des images permettent au centre de soin Kélonia d'en témoigner la dangerosité pour les espèces aquatiques. Depuis son sauvetage, la tortue caouanne reçoit des soins et a de nouveaux parrains et marraines, issus des écoles de La Réunion et d'un établissement de métropole. Evelyne sera remise en liberté d'ici quelques mois.

A noter que les filets fantômes sont abandonnés ou perdus en mer et emprisonnent les tortues (et autres espèces), qui présentent de larges plaies causés par les mailles. Kélonia espère l'évacuation de celui qui a blessé Evelyne vers la côte par la houle.

Selon un rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'environnement (PNUE)., "ces équipements ont, à travers la "pêche fantôme", des répercussions néfastes sur les stocks de poissons et posent une menace pour les bateaux. Selon le rapport, le problème posé par ces équipements abandonnés ou perdus prend de l'ampleur à cause de l'augmentation des opérations de pêche et de l'introduction d'équipements de pêche durables faits à partir de matières synthétiques résistantes" explique le site www.foa.org.

Le rapport affirme également que "les équipements abandonnés dans les océans représentent 10% (soit 640 000 tonnes) des déchets marins. Le transport maritime est la première source de déchets en pleine mer et les sources terrestres sont les causes principales de débris marins dans les zones côtières.

La plupart des équipements de pêche ne sont pas abandonnés volontairement, mais sont perdus lors des tempêtes ou des forts courants ou sont le résultat de "conflits", en ce sens que les équipements et les filets s'emmêlent parfois. Les principales répercussions engendrées par la perte ou l'abandon des équipements de pêche sont la capture continuelle (pêche fantôme) des poissons ou d'autres animaux comme les tortues, les oiseaux de mer, les mammifères marins qui sont piégés et meurent, les altérations du sol sous-marin, ainsi que les dangers à la navigation - ils peuvent causer des accidents en mer et endommager les bateaux" termine le site.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !