Le Port - Un protocole d'accord sera signé dans la journée (actualisé à 7h00) :

Fin de la grève des transitaires : Ils reprennent le déchargement des conteneurs


Publié / Actualisé
Les transitaires du Grand Port Est reprennent le travail ce mercredi 9 novembre 2016, après un mouvement de grève entamé ce lundi 7 novembre 2016. Autour de la table des négociations ce mardi depuis 16h30, les transitaires et les manutentionnaires ainsi qu'un représentant du préfet, ont finalement trouvé un accord tard dans la nuit. Les transitaires dénonçaient un temps d'attente trop long à l'arrivée des containers et réclament une indemnité. Le traitement des conteneurs vides est également pointé du doigt. Ils ne sont plus déchargés depuis deux jours, tandis que 1500 sont en attente de traitement sur les quais.
Les transitaires du Grand Port Est reprennent le travail ce mercredi 9 novembre 2016, après un mouvement de grève entamé ce lundi 7 novembre 2016. Autour de la table des négociations ce mardi depuis 16h30, les transitaires et les manutentionnaires ainsi qu'un représentant du préfet, ont finalement trouvé un accord tard dans la nuit. Les transitaires dénonçaient un temps d'attente trop long à l'arrivée des containers et réclament une indemnité. Le traitement des conteneurs vides est également pointé du doigt. Ils ne sont plus déchargés depuis deux jours, tandis que 1500 sont en attente de traitement sur les quais.

Une réunion est prévue aujourd’hui à 14 heures pour la signature d’un protocole d’accord. Le travail a repris normalement du côté du Grand Port Est.

Hier, Imaz Press a suivi les négociations en live, jusque tard dans la soirée. Malgré la difficulté de trouver un accord concernant l'indemnisation des transporteurs, la réunion, animée, s'est déroulée dans une ambiance sereine. Revivez cette soirée de négociation :

22h57 : Après près de 7h00 de négociation, une sortie de crise semble se dessiner.

22h37 : Les transporteurs ont regagné la salle de réunion. Les négociations se poursuivent.

22h19 : Les négociations ne donnent rien. La question des indemnités divisent toujours. Plusieurs transporteurs sont à nouveau sortis de la salle de réunion. Ils conversent sur le parking.

22h00 : Après près de 6h00 de négociations, les discussions bloquent toujours sur les indemnités réclamés par les transporteurs.

21h45 : Les négociations sont toujours en cours. La question des indemnités fait durer la séance, ce qui était présumé par les différentes parties.

20h57 : Les transitaires ont regagné la salle de réunion.

20h54 : Certains protagonistes sont toujours sur le parking. Ils proposent de reprendre le travail ce mercredi et de faire le point à la fin du mois. D'autres ne sont pas d'accord.

20h47 : Une discussion animée se poursuit dans la cour des locaux du Grand Port Est. La question des indemnités fait toujours débat. La réunion sembl partie pour durer. Des protagonistes se sont assis sur le parking.

20h30 : Les deux parties ne s'entendent pas sur l'indemnisation des transporteurs en cas de délai supérieur à 45 minutes d'attente réclamée par les transitaires. "On ne peut pas accepter [qu'ils soient indemnisés] sur déclaration, il faut des contrôles ajoute le gérant de la SGM. "Ils [les transitaires] sont très durs sur le sujet". Pour l'heure, les négociations se passent dans une ambiance sereine. Il y a une volonté commune de trouver une solution" explique Jean Brac de la Perrière.

20h26 : le détecteur de présence a déclenché une à 20h20, heure à laquelle le batîment est censé être vide. 

20h15 : après une suspension de séance pendant 20 minutes, les négociations ont repris aux alentours de 20h10 dans les locaux du Grand Port Est. Si rien ne fuite de la réunion, les deux parties espèrent trouver une solution ce soir.

Pour rappel, les transitaires demandent "une véritable mutualisation des moyens entre les différentes entreprises", ainsi qu'"une indemnisation des transporteurs en cas de délai d'attente supérieur à 45 minutes" a expliqué ce mardi Patrick Cassagnabere, président de la commission Transport au sein de TLF  Réunion.

Si aucun accord est trouvé à l'issue de la réunion de ce mardi soir, "la situation pourrait devenir critique" ce mercredi puisque les bateaux ne pourront plus décharger leur marchandise, selon les informations de Jean Brac de la Perrière, gérant de la société de manutention portuaire SGM.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Reunion97, Posté
Maintenant c plus les docker qui font grève c les transporteurs. Ils font grève contre une seul société et c les autres qui sont pénaliser.allez dire à la samr de travailler plus vite les autres aconier travail super bien on n'a pas d'attente chez eux ils nous livre en moin de 10 mn avec le sourire