Assemblée plénière du Conseil régional de La Réunion :

Le Département se sépare d'Air Austral


Publié / Actualisé
Lors de l'assemblée plénière du Conseil régional tenue ce jeudi 10 novembre 2016, étaient discutées les orientations budgétaires pour l'année 2017. L'augmentation du capital de la Sematra pour le développement de la compagnie Air Austral était également sur la table. Nassimah Dindar a annoncé ne pas pouvoir allouer les 6 millions d'euros nécessaires à la recapitalisation de la compagnie. Elle a même rappelé que le conseil départemental, actuellement actionnaire de la compagnie à hauteur de 11,5%, allait devoir sortir du capital de la Sematra.
Lors de l'assemblée plénière du Conseil régional tenue ce jeudi 10 novembre 2016, étaient discutées les orientations budgétaires pour l'année 2017. L'augmentation du capital de la Sematra pour le développement de la compagnie Air Austral était également sur la table. Nassimah Dindar a annoncé ne pas pouvoir allouer les 6 millions d'euros nécessaires à la recapitalisation de la compagnie. Elle a même rappelé que le conseil départemental, actuellement actionnaire de la compagnie à hauteur de 11,5%, allait devoir sortir du capital de la Sematra.

"En 1993, le conseil général détenait 30 % des parts de la Sematra et aujourd'hui, elle en détient 11,44% Par deux fois, nous avons été appelés à la recapitalisation. Or la loi NOTRe, qui nous enlève la compétence économique, nous a obligé à nous adresser au ministre et poser la question sur la recapitalisation de 6 millions d'euros qui est aujourd'hui demandée au Conseil départemental.

Nous avons obtenu une réponse, nous ne pourrons pas apporter cette somme et nous sommes meme invités à revendre nos parts. J'ai saisi le président de région nous avons eu des discussions pour voir à qui nous pouvons vendre, au privé, aux syndicats, qui serait de manière symbolique pour les élus du département de défendre la bannière de cette compagnie régionale." lance la présidente du Département, Nassimah Dindar lors de l'Assemblée plénière.

L'opposition s'est d'ailleurs exprimée sur le sujet, accusant la majorité de "clientélisme", notamment par rapport au financement de la continuité territoriale.  Le dispositif coûte "886 euros par foyer fiscal de La Réunion" a précisé Huguette Bello, tandis que l'opposition n'a pas voté contre la recapitalisation. "Nous ne voterons pas contre mais votre stratégie va tuer Air Austral à petit feu. Vous agissez comme un pompier pyromane. Vous allumez le feu et puis vous utilisez l'argent des Réunionnais pour l'éteindre. Selon le PDG d'Air Austral, les capitaux propres sont dans le rouge. Si nous votions contre, nous mettrions en péril Air Austral. Nous allons vous accompagner mais vous aurez à prendre vos responsabilités, a expliqué Karine Nabenesa.

(L'intervention de Nassimah Dindar est à retrouver à 2h40 de la vidéo)

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !