Décès de Paul Vergès :

Veillée mortuaire : tous unis autour du combattant


Publié / Actualisé
Ce samedi 12 novembre 2016 au soir, a démarré l'hommage public rendu à Paul Vergès, décédé cette nuit à l'âge de 91 ans. Une veillée mortuaire se tient à Sainte-Suzanne jusqu'à mardi, date de la levée de corps, avant que le sénateur ne rejoigne sa dernière demeure, au Port. Une centaine de personnes s'est recueillie devant sa dépouille, comptant sa famille, les personnalités politiques locales et des habitants venus de toute l'île. Un dernier aurevoir, qui marque le parcours singulier du fondateur du Parti communiste réunionnais.
Ce samedi 12 novembre 2016 au soir, a démarré l'hommage public rendu à Paul Vergès, décédé cette nuit à l'âge de 91 ans. Une veillée mortuaire se tient à Sainte-Suzanne jusqu'à mardi, date de la levée de corps, avant que le sénateur ne rejoigne sa dernière demeure, au Port. Une centaine de personnes s'est recueillie devant sa dépouille, comptant sa famille, les personnalités politiques locales et des habitants venus de toute l'île. Un dernier aurevoir, qui marque le parcours singulier du fondateur du Parti communiste réunionnais.

Contre toute attente, les militants, personnalités et inconnus étaient relativement peu aux alentours de 18h00, heure à laquelle le corps de Paul Vergès est arrivé dans la salle Rwa Kaf du Bocage à Sainte-Suzanne.

Après un temps de recueillement réservé à la famille, celles et ceux qui ont voulu rendre hommage "au grand homme" se sont approchés doucement de la salle mortuaire, là où reposera Paul Vergès jusqu'à ses obsèques, ce mardi. Parmi la timide foule, des personnalités politiques locales, qui ont abandonné leur couleur pour se joindre à la peine et au recueillement. Huguette Bello, Monique Orphé et Philippe Leconstant pour la délégation de la fédération socialiste, ou encore la présidente du Conseil départemental, Nassimah Dindar, se sont succédés autour de la dépouille de Paul Vergès. 

De leur côté, chargés "de voir si tout se passe bien" et visiblement bouleversés, les co-secrétaires du Parti communiste réunionnais ont un vide qui sera difficile à combler. Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, a souligné l'importance du lieu pour le défunt, "là où son combat a commencé" a-t-il confié. Ary Yée Chong Tchi Kan et Yvan Dejean, oscillant entre les médias et la famille, ont expliqué avoir réuni leur Conseil politique, quelques heures après la mort de Paul Vergès. A l'unanimité, les membres ont prévu un Congrès extraordinaire au mois de janvier prochain, afin de redéfinir les objectifs. Toujours, dans la continutié du combat et des idées du fondateur, selon Yvan Dejean.

La veillée se poursuit cette nuit, tandis que les Réunionnais devraient, en nombre, rendre visite une dernière fois à l'homme "qui a beaucoup fait pour La Réunion"

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !