Journée nationale de mobilisation :

Le personnel des finances publiques en grève ce mardi 15 novembre


Publié / Actualisé
Le mardi 15 novembre 2016, les personnels de la Direction régionale des Finances publiques de La Réunion seront en grève dans le cadre d'une journée nationale de mobilisation aux Finances publiques, prévient l'intersyndicale de la DRFiP de La Réunion Solidaires, CGTR et FO, dans un communiqué, que nous publions en intégralité. (photo d'archives)
Le mardi 15 novembre 2016, les personnels de la Direction régionale des Finances publiques de La Réunion seront en grève dans le cadre d'une journée nationale de mobilisation aux Finances publiques, prévient l'intersyndicale de la DRFiP de La Réunion Solidaires, CGTR et FO, dans un communiqué, que nous publions en intégralité. (photo d'archives)

"Pour l'intersyndicale, nous pouvons aujourd’hui changer l’avenir de notre administration en étant tous et toutes ensemble dans l’action! Nous pouvons encore modifier la politique d'austérité de la DGFiP et défendre un service public à la portée de tous.

Dès lors, pour gagner l'intersyndicale appelle tous les agents des finances publiques à participer aux initiatives organisées partout sur le territoire et à être en grève le 15 novembre pour :
- l’arrêt des suppressions d’emplois et la création des emplois nécessaire à notre administration ;
- le développement d’un réseau de proximité de pleine compétence et l’arrêt des restructurations prévues par les lignes directrices ;
- le renforcement de toutes nos missions et l’abandon du projet de prélèvement à la source ;
- l’arrêt de toutes les formes de rémunération aux mérites (ex : RIFSEEP) ;

L’objectif de l’administration est clair : transformer radicalement notre administration et mettre à mal les droits que nous avions gagnés par nos luttes !
A court terme, il s’agit bien d’avoir une administration concentrée sur de gros sites qui ne recevra plus les usagers et pour lesquels la seule voie de contact sera le mel ou le téléphone... Par cette politique cynique d'austérité, le gouvernement et la DGFiP méprisent les citoyens réunionnais en leur supprimant un service public nécessaire.

Les agents des Finances Publiques ne sont plus aujourd’hui jugés sur leur capacité à assurer leur mission dans l’intérêt de la collectivité, mais  ils sont condamnés sans jugement uniquement pour leur coût.

A La Réunion, le manque criant d'effectifs dans les services des Finances publiques se traduit par un service public déplorable et une dégradation des conditions de travail des personnels.
L'intersyndicale Solidaires, CGTR et FO de la DRFiP de La Réunion s'oppose à toute nouvelle suppression d'emplois en 2017 et exige à minima le rattrapage des 50 emplois supprimés entre 2007 et 2013.

Une motion sera remise ce 15 novembre au Directeur régional des finances publiques de La Réunion par une délégation de l'intersyndicale."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !