Primaire pour la présidentielle :

Gueule de bois pour une partie de la droite péi


Publié / Actualisé
Une partie de la droite locale, celle qui a choisi de faire de Nicolas Sarkozy son champion, se réveille sûrement avec la gueule de bois ce lundi matin. Bien qu'arrivé en tête de la primaire à La Réunion, devant Alain Juppé et François Fillon, l'ancien chef de l'Etat est battu à plate couture au plan national.
Une partie de la droite locale, celle qui a choisi de faire de Nicolas Sarkozy son champion, se réveille sûrement avec la gueule de bois ce lundi matin. Bien qu'arrivé en tête de la primaire à La Réunion, devant Alain Juppé et François Fillon, l'ancien chef de l'Etat est battu à plate couture au plan national.

L'humiliation est d'autant plus sévère pour Nicolas Sarkozy qu'il a été laminé par François Fillon, celui qu'il désignait comme son "collaborateur" lorsqu'il était Premier ministre.

C'était avant. Ce dimanche soir l'ancien chef de l'Etat a même dû boire le calice jusqu'à la lie en appelant à voter pour son ancien "collaborateur" qui totalise deux fois plus de voix que lui.

La défaite est tellement cinglante que Nicolas Sarkozy a annoncé son retrait de la vie politique. Une fois de plus. Il l'avait déjà fait en 2012 lorsqu'il avait été battu à la présidentielle par François Hollande.

Reste à savoir s'il tiendra parole ou si comme ces chanteurs au succès défunt qui n'arrive pas à quitter la scène, il reviendra finalement.

En attendant une partie de la droite locale a la gueule de bois. C'est sans doute le cas de Michel Fontaine, le sénateur maire LR de Saint-Pierre, qui avait appelé à voter pour l'ancien chef de l'Etat.

C'est surement le cas de Didier Robert. En avril 2016, le président LR du conseil régional a choisi de soutenir François Fillon venu personnellement défendre le bilan du candidat Robert en 2015, en pleine campagne pour les élections régionales. Il lui apporte son parrainage.

Revirement de situation en septembre. L'homme de la pyramide inversée fait volte face, décide de soutenir Nicolas Sarkozy et le parraine. Du coup son nom apparaît à la fois sur la liste des parrainages de l'ancien président et sur celle de l'ancien premier ministre

Didier Robert expliquera ensuite avoir été "profondément déçu" par les propos de François Fillon affirmant au sujet de l'enseignement de la colonisation, que la France n'était "pas coupable d'avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d'Afrique".

Didier Robert avait décidé donc d'apporter son soutien qu'il juge sans doute de poids à Nicolas Sarkozy.

Certainement pour sa grande souffrance. Car son champion a ensuite multiplié les déclarations inspirées par l'extrême droite.

Entre autres prises de positions, l'ex Président de la République a estimé que tous les ancêtres des Français sont Gaulois et qu'un enfant ne mangeant pas de porc n'avait qu'à prendre deux portions de frites à la cantine de son école.

Assurément une vraie torture pour Didier Robert qui - à moins d'apporter son parrainage à un troisième candidat, mais cela aurait vraiment fait désordre -, devait continuer à soutenir l'ancien chef de l'Etat.

Et voilà maintenant que Nicolas Sarkozy est électoralement écrasé. Voilà aussi qu'il appelle à voter pour François Fillon entrainant, de fait, Didier Robert dans son humiliation.

Car le président de Région a dû lui aussi appeler à voter pour l'ancien Premier ministre a qui il écrivait le 14 septembre dernier que sa prise de position sur la colonisation le "heurte" et le "blesse profondément"

Il n'y a pas que Nicolas Sarkozy qui a bu le calice jusqu'à la lie.

Mahdia Benhamla pour www.ipreunion.com
 

   

13 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
"" ""C'est aussi un homme qui partage les convictions d'une République qui doit aller de l'avant. "" "

Thierry bien dit et dire que certains hommes partagent les convictions d'une république qui doit aller en arrière..... Mdr
Bine ait, Posté
c'est même une fessée cul nu
Brice, Posté
Ils restent malgré tout attachés aux valeurs de la droite. On ne peut pas en dire autant du candidat qui prends pour soutien les mêmes personnes qui soutenaient Hollande il y'à 5 ans .. Moyen aussi du coup non ?
Lo naze , Posté
Première fessée pour Robert les autres vont suivre
Paolo, Posté
À noter que cette élection n'est qu'un point d' étape sur le chemin des présidentielles de 2017! Fillon a toujours eu une ligne de conduite et des avis constants, qui ne fluctuent pas au gré des saisons. Une rectitude qui sera gage d'efficacité à la tête du pays.
Fabrice, Posté
Comment accorder au 2nd tour de cette Primaire son soutien à un Juppé qui a plus de points communs avec la Gauche qu'il n'y parait? Fillon reste l'espoir d'un pays!
Thierry, Posté
Ça m'arrive aussi d'être parfois déçu de mes proches amis, ce qui ne m'empêche pas de le leur dire, et d'en parler en toute honnêteté! Les relations sont ce qu'elles sont, Fillon est quand même celui qui a permis à la Réunion d'avoir des garanties de l'État sur pas mal de projets! C'est aussi un homme qui partage les convictions d'une République qui doit aller de l'avant. Je comprends plus le choix de Didier Robert de soutenir Fillon au 2nd tour qu'au 1er. Ses attentes pour l'île sont forts.
Jeanne, Posté
l'essentiel c'est de continuer a faire barrage à la gauche de Hollande , personne n'est humilié , les francais ont fait un choix que la droite doit respecter et soutenir , c'est tout
Jolaracaille, Posté
L'opportuniste.La chanson écrite en 1969 par Dutronc, prend tout son sens quand on regarde la photo. Des gens bien inspirés et très peu intéressés ! Même Samia Badat la petite protégée de Sarkosy via Mme Dindar, semble ne pas pouvoir échapper au "clan". Le champion du monde reste quand même notre altesse Didier 1er qui semble rêver aux bureaux avec dorures du 7 eme arrondissement de Paris...J'ai mal à ma France !...
Louboutinages, Posté
L'important pour ces.... gens là, c'est la Gagne, le pouvoir et le fric....donc, dès hier soir ils étaient pour Fillon comme des quémandeurs. Sans honneur. Sans... rien du tout. pauvre de nous avec de tels énergumènes...

La vraie claque arrivera début 2017 à mon avis.
RIPOSTE974, Posté
" Il n'y a pas que Nicolas Sarkozy qui a bu le calice jusqu'à la lie."
Lé vrai et bien fait pour ces élus sans foi ni loi
Prochain coup tonnerre la présidentielle 2017
CHABAN, Posté
Pas grave le Robert de la pyramide quoi qu'il arrive sera gagnant:

abracadabra je suis GAULOIS !!!!!

Abracadabra je suis pour le partage de Ma culture à coup de chabouk !!!!

Bref


Abracadabra....... Abracadabra
HoHoHo, Posté
Le petit Didier Robert à l'image de son maître, le petit Nicolas Sarkozy, un simple opportuniste sans autre convictions que celles allant dans le sens du vent
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)