Les voix de l'Océan Indien (VOI) seront élues :

Cité des Arts : Ça va donner de la voix ce samedi


Publié / Actualisé
Ce samedi 26 novembre, la Cité des Arts accueille la septième édition des Voix de l'Océan Indien. Les meilleurs artistes dans leur catégorie seront élus. Reggae, séga, urbain, pop... D'ici à Madagascar en passant par Maurice ou encore les Comores, les chanteurs donneront de la voix et assureront le show. Une belle fête de la musique en perspective
Ce samedi 26 novembre, la Cité des Arts accueille la septième édition des Voix de l'Océan Indien. Les meilleurs artistes dans leur catégorie seront élus. Reggae, séga, urbain, pop... D'ici à Madagascar en passant par Maurice ou encore les Comores, les chanteurs donneront de la voix et assureront le show. Une belle fête de la musique en perspective

Nouveauté de cette année : la cérémonie musicale sera diffusée sur Youtube. Une formule 100 % connectée qui réjouit Zafi, le président des VOI. "On va aller sur le côté fun de l’événement, sur un rassemblement" s’enthousiasme le responsable.

Et il n’y aura pas que du fun ce samedi ! La musique des DOM sera à l’honneur, avec une myriade de catégories récompensant les artistes. C’est un jury de huit professionnels du secteur qui va décider d’élire les meilleures voix. Les portes ouvriront à 19 heures et le jeu sera ensuite mené par Yoanna Atchama et Audrey Dardenne, qui animeront toute la cérémonie.

Le public pourra, lui, seulement voter pour la chanson de l’année. Cette année, ce sont trois styles différents qui sont à l’honneur.

L’humour décalé, avec le "Gyal Snapchat" entraînant de T-Matt, Black-T et Ti Pay. Sur une production du beatmaker Nero Prod, les trois compères se moquent allègrement des jeunes filles obsédées par leur image sur les réseaux sociaux. On danse et on rigole !

Le séga ironique, avec "Koz su moin" de Sega’el. Un joli pied de nez à "cet i bat’ la langue".

L’amour doux avec un son love de Metys baptisé "En mode Ker". Du sucre pour les oreilles et une chanson qui reste dans la tête.

Les artistes qui seront récompensés à l’issue de cette cérémonie ont de grandes chances de voir leur carrière impulsée. "Les artistes se professionnalisent et le label leur donne un plus" assure Zafi. Les choses sérieuses attendront : ce samedi, c'est l'ambiance qui primera avec un plateau musical énergique et vérié. Des chanteurs réunionnais, mauriciens, malgaches, mahorais, comoriens seront prêts à donner de la voix pour mettre en lèr la musique de l'Océan Indien. I sa met' dofé dan la Cité des Arts !

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !