Exclusif - Interview du père Noël de passage à La Réunion :

Joyeux Noël à tous et à toutes


Publié / Actualisé
Toute l'équipe d'Imaz Press vous souhaite un joyeux Noël.
Toute l'équipe d'Imaz Press vous souhaite un joyeux Noël.

Le père Noël est passé à La Réunion, ce dimanche 25 décembre à 0 heure 00 précise. Il a distribué des présents aux petits et grands, sinois, zarab, malbar, kaf, yab ou zoreil. Puis, le traineau chargé de cadeaux a été aperçu continuant sa route à travers les fuseaux horaires, en route vers le prochain pays où il sera 0 heure 00. Le vieil homme, parti de Laponie où il réside depuis fort fort longtemps, réalise, cette année encore, sa tournée dans un temps record. Lors de son passage sur notre île, le père Noël a révélé travailler sur un projet innovant, écologique et pratique : une baguette magique permettant d’apporter des cadeaux immatériels, comme le bonheur, la santé, le pardon et le réconfort. Très pressé, il n’a donné que les grandes lignes de son projet, entre deux " ho ho ho ".

Père Noël, vous avez expliqué travailler sur un projet de baguette magique. En quoi révolutionnerait-elle votre manière de faire votre tournée ?

Ce projet est parti d’un constat : tous les ans, je me casse le dos à trimballer cette satanée hotte, et dès le 26 décembre, je suis obligé d’enchaîner les séances chez l’ostéo. Les rennes sont crevés au retour, et puis, niveau bilan carbone, les cadeaux et leurs emballages, c’est pas la joie.

Ce n’est donc pas la perspective de rendre tous les humains heureux qui a motivé votre réflexion ?

J’avoue que j’ai un peu pensé à me préserver, mais c’est pour mieux continuer à faire mon travail dans les siècles à venir. Je sais que certains m’écriront toujours pour me demander de leur apporter le dernier smartphone, une belle montre ou un gros chèque, mais leur offrir une alternative me paraît important. Surtout, je sais que tous les ans, il y a des coins du monde que je suis obligé d’éviter parce qu’il n’y a ni cheminée où descendre, ni sapin où laisser des paquets.

Là-bas, tout est détruit, et je n’ai pas pu passer parfois depuis plusieurs années. Même chose pour ceux qui n’ont pas de famille avec qui fêter Noël ou ceux qui sont dans la rue. La liste des oubliés est longue et eux, ce qu’ils me demanderaient s'ils pouvaient, c’est la paix, la santé, le réconfort, le pardon. Et pour l’instant, à l’atelier, on n’est pas équipé pour leur faire plaisir à ces millions d’enfants et de parents. Ce genre de cadeaux ne tient pas dans une boite. Alors les lutins bossent sur ce projet de baguette qui distribuerait du bonheur à la chaîne. 

Où en sont vos travaux de recherche ?

On ne sait pas combien d’années ça prendra ni même si la baguette verra le jour. Vous savez, les gars du labo parfois leurs recherches aboutissent, parfois pas. En attendant, si chacun pouvait juste faire une bonne action, à son échelle, ça aiderait peut-être le monde à patienter. Regardez autour de vous et si vous pensez qu’un geste ou une parole pourra rendre quelqu’un heureux pour Noël, foncez, et aidez-moi à distribuer du bonheur. C'est aussi ça l'esprit de Noël.

Un dernier mot, avant de nous quitter, père Noël ?

Joyeux Noël à tous, ho ho ho !

www.ipreunion.com
 

   

2 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Ho ho ho à vous aussi
GRM, Posté
Texte bourré de fautes d'orthographes et de conjugaison !
Une honte !
Le Père Noël passe le 25 décembre à zéro heure (et non à minuit qui correspond à 24 heures plus tard !).
Minuit précis (et non minuit précise !)
Les rennes (et non rênes !)
Crevés (et non crevées !)
J'arrête là de lire cet article sans intérêt.

(Webmaster IPR- Nous sommes désolés que vous ayez passé un Noël contrariant au point de venir commenter 3 fois sur de bêtes fautes d'inattention. Mais notre journaliste vous remercie de l'avoir corrigé. Joyeux Noël )