Leur quantité de déchets ingérés a doublé depuis 2007 :

Les tortues mangent toujours plus de plastique


Publié / Actualisé
Depuis 2007, les tortues marines mangent "toujours plus de plastique" selon une étude menée par le parc Kélonia. Le pourcentage de tortues ayant ingéré des débris de ce type est passé de 36 à 90 % tandis que la quantité moyenne de déchets consommés a plus que doublé. C'est un élève ingénieur qui est parvenu à ce résultats en s'appuyant sur les données du centre de soins de l'ouest.
Depuis 2007, les tortues marines mangent "toujours plus de plastique" selon une étude menée par le parc Kélonia. Le pourcentage de tortues ayant ingéré des débris de ce type est passé de 36 à 90 % tandis que la quantité moyenne de déchets consommés a plus que doublé. C'est un élève ingénieur qui est parvenu à ce résultats en s'appuyant sur les données du centre de soins de l'ouest.

En dix ans, le nombre de tortues accueillies au centre de soins de Kélonia a largement augmenté. Tous les ans, ce sont au moins 25 tortues qui sont sauvées. Hélices de bateau, captures accidentelles, attaques de requin : les menaces qui planent sur les tortues sont multiples. Mais celle qui pèse le plus sur les animaux marins réside dans les déchets plastiques. Selon une étude menée par un élève ingénieur en stage au parc de Saint-Leu en lien avec les donnnées du centre de soins, le pourcentage de tortues ayant ingéré des débris plastiques est passé de 36 à 90 %.

La quantité moyenne de déchets ingérés a également augmenté, pour atteindre 22 grammes en moyenne. Kélonia indique que les recherches sont maintenant orientées "vers l'analyse des muscles et des graisses" afin de mettre éventuellement en évidence l'accumulation de "certains polluants" contenus dans certains plastiques. Ces derniers pourraient, à long terme, entraîner des lésions sur les écailles.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !