Avec une promesse d'amélioration du réseau d'eaux usées :

Téléphérique, Port de Sainte-Marie... La Cinor prête pour 2017


Publié / Actualisé
En présentant ses voeux à la presse ce jeudi 19 janvier 2017, Gérald Maillot a aussi présenté plusieurs projets dans les tuyaux de la Cinor pour 2017. Outre le téléphérique, extension de la technopole, développement du Port de Sainte-Marie, la collectivité devrait aussi améliorer le réseau d'eaux usées. D'ici 2020, ce sont plus de 70 millions d'euros qui devraient être injectés pour régler la problématique.
En présentant ses voeux à la presse ce jeudi 19 janvier 2017, Gérald Maillot a aussi présenté plusieurs projets dans les tuyaux de la Cinor pour 2017. Outre le téléphérique, extension de la technopole, développement du Port de Sainte-Marie, la collectivité devrait aussi améliorer le réseau d'eaux usées. D'ici 2020, ce sont plus de 70 millions d'euros qui devraient être injectés pour régler la problématique.

De 2015, le président de la collectivité garde un "bilan très positif". Notamment avec l'étude environnementale menée pour le Téléphérique, qui s'est montrée concluante. Et parmi les autres grands projets désormais portés par la Cinor : le développement économique du Port de Sainte-Marie. "Imaginez, demain, la petite entreprise de la Mare qui pourra chercher ses affaires à Sainte-Marie au lieu de se rendre à la Pointe des Galets" s'enthousiasme Gérard Maillot. Le premier coup de pioche pourrait se faire "au maximum, d'ici 2021". Cet investissement devrait se chiffrer autour de 40 millions d'euros.

Le téléphérique urbain entre le Chaudron et Bois de Nèfles devrait, lui, être mis en service vers la fin de l'année 2019. Après avoir mené des études de faisabilité en août 2015, la Cinor a initié une concertation auprès de la population. Si ce projet voit le jour, La Réunion serait l'une des premières collectivités de France à le concrétiser. Un nouveau mode de déplacement qui proposerait ainsi une alternative aux "21 millions de voyageurs" transportés chaque année par la Cinor. Les travaux devraient débuter l'année prochaine selon le calendrier prévisionnel. Actuellement, c'est le tracé définitif qui est mis en question : la population est d'ailleurs invitée à donner son avis jusqu'au 23 février. En tout, cette nouveauté devrait coûter entre 47 et 55 millions d'ueors.

Concernant le réseaux d'eau usées, la collectivité affirme également que la problématique sera réglée : "Nous sommes sur La Réunion, les pompes à refoulement ne sont pas à portée de main !" rappelle le président. Des pompes de secours ont notamment été mises en place à la Jamaïque, où des eaux usées se déversaient dans l'océan via la station de refoulement. Un coût supplémentaire, mais "l'environnement n'a pas de prix", indique Gérard Maillot, confiant.

   

1 Commentaire(s)

Encore des nuisances sonores!, Posté
ca va etre sympa le bruit pour les riverains; les cables qui s’entrechoquent dans le vent jour et nuit et les cabines pendant les heures de service