Des tours d'eau sont mis en place dans plusieurs communes :

Pénurie d'eau et rentrée décalée à Mayotte : lourdes conséquences de la sécheresse


Publié / Actualisé
Ce mercredi 18 janvier 2017, le comité du suivi de la ressource en eau a fait un point sur la situation à Mayotte. Avec une sécheresse qui perdure, les rentrées scolaires ont été décalées dans certains établissements et le manque d'eau menace.
Ce mercredi 18 janvier 2017, le comité du suivi de la ressource en eau a fait un point sur la situation à Mayotte. Avec une sécheresse qui perdure, les rentrées scolaires ont été décalées dans certains établissements et le manque d'eau menace.

Mis en place depuis un mois dans huit communes du sud de Mayotte, les tours d’eau avaient permis la stabilisation du niveau de la retenue collinaire de Combani. Dans plusieurs communes, l’eau courante était donc interrompue régulièrement et la population a dû fournir d’importants efforts pour préserver l’eau au maximum. La date d’échéance à laquelle "la retenue pourrait être vide est désormais repoussée de quelques jours au-delà du 1er mars 2017" indique un communiqué préfectoral.

Depuis le début de la semaine, une mission de la sécurité civile est sur l’île aux parfums pour "poursuivre l’optimisation des ressources en eau existantes, mais aussi travailler sur le possible déploiement d’apports extérieurs en eau potable."

Malgré une dépression résiduelle menaçante et un épisode pluvieux récent, les restrictions sont drastiques. La saison des pluies aurait dû commencer en novembre 2016. Cette situation est d’autant plus compliquée par des constructions anarchiques et déboisements illégaux asséchant le sol.

En parallèle, certains établissements scolaires n’ont pas pu ouvrir leurs portes : des travaux sont nécessaires pour assurer la distribution en eau potable. Une prochaine réunion du comité de suivi de la ressource en eau se tiendra ce mercredi prochain.

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Augmentez sans calculer la population d'une Île, et à un moment les réserves naturelles, l'écosystème, tout ira à la faillite.
Sur ce point l'animal est plus intelligent que l'être humain, il se reproduit en fonction des possibilités du lieu où il vit.