VIDEO - A cause des fortes pluies en Polynésie Française :

Des habitations détruites et des épreuves d'agrégations internes reportées


Publié / Actualisé
En raison des fortes intempéries qui rendent actuellement impossibles les déplacements en Polynésie Française, les 175 candidats de l'académie de La Réunion inscrits aux épreuves écrites des 7 agrégations internes prévues mardi 24 et mercredi 25 janvier 2017 (début d'épreuve la veille au soir pour la Polynésie) sont informés que l'ensemble des épreuves est reportée au mercredi 15, jeudi 16 et le vendredi 17 février (pour la 3ème épreuve d'agrégation interne d'histoire/géographie), informe le rectorat de La Réunion dans un communiqué
En raison des fortes intempéries qui rendent actuellement impossibles les déplacements en Polynésie Française, les 175 candidats de l'académie de La Réunion inscrits aux épreuves écrites des 7 agrégations internes prévues mardi 24 et mercredi 25 janvier 2017 (début d'épreuve la veille au soir pour la Polynésie) sont informés que l'ensemble des épreuves est reportée au mercredi 15, jeudi 16 et le vendredi 17 février (pour la 3ème épreuve d'agrégation interne d'histoire/géographie), informe le rectorat de La Réunion dans un communiqué

Les 7 agrégations internes concernées sont: Économie et gestion (options A, B, C, D, E), EPS, Histoire et géographie, Lettres classiques, Lettres modernes, Philosophie, SES.

L’aéroport international de Tahiti-Faa’a a rouvert lundi après 27 heures d’arrêt. Toutes les écoles de Tahiti et Moorea ont fermé lundi. Certaines ont fait appel aux parents d’élèves pour nettoyer les salles de classe inondées. Une dizaine d’écoles ne rouvriront pas ce mardi, et deux lycées seront fermés toute la semaine.

Lundi soir (mardi matin à Paris), Tahiti et Moorea était repassées par Météo-France en vigilance jaune, après deux jours en vigilance orange.

 

La Polynésie française "en état de calamité naturelle"

Plus de 800 habitations ont été détruites ou inondées dimanche à Tahiti, après les fortes intempéries qu’ont subies les Îles-du-Vent.

 

 

 

"Il y a entre 800 et 900 maisons qui ont été détruites ou inondées, ce qui représente plus de 4 000 personnes", a déclaré Frédéric Poisot, le directeur de cabinet du haut-commissaire de la République en Polynésie française. "Dans ce bilan encore provisoire, on recense quatre blessés dont un grave ; il y a au moins cinq ponts détruits", a-t-il précisé. 

La direction de la santé a mis en garde la population contre la leptospirose, une maladie grave provoquée par des bactéries présentes dans l’eau et la boue souillée par les urines d’animaux.

200 millimètres d'eau en six heures

Les Polynésiens se sont employé lundi à nettoyer les tonnes de boue qui se sont accumulées à Tahiti après les inondations. Dans certaines communes, il est tombé 200 millimètres d’eau en six heures, selon météo-France.

La ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a débloqué une aide d’urgence de 200 000 euros pour "subvenir aux besoins de première nécessité et assurer des mises en sécurité immédiates", a indiqué le haut-commissariat, qui représente l’Etat dans cette collectivité d’outre-mer.

 

 

 

Les sinistrés pourront également demander une aide au fonds de secours du ministère des outremers.

 

ch/www.ipreunion.com avec AFP

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)