L'une d'entre elle a fait un malaise :

Saint-Louis: Ralé-poussé entre deux employées communales


Publié / Actualisé
Le ton est monté, ce mercredi 25 janvier 2017, dans les couloirs de la mairie de Saint-Louis. Selon le fils d'une employée communale, qui a souhaité garder l'anonymat, sa mère aurait été prise à partie par une autre employée. Si les deux femmes n'en seraient pas venues aux mains, l'une d'entre elles a tout de même fait un malaise et a été conduite aux urgences.
Le ton est monté, ce mercredi 25 janvier 2017, dans les couloirs de la mairie de Saint-Louis. Selon le fils d'une employée communale, qui a souhaité garder l'anonymat, sa mère aurait été prise à partie par une autre employée. Si les deux femmes n'en seraient pas venues aux mains, l'une d'entre elles a tout de même fait un malaise et a été conduite aux urgences.

Le fils reste néanmoins très prudent sur le déroulé des faits. "Ma maman était en réunion quand cette personne est venue la chercher pour régler ses comptes. Tout ce que je sais c'est que le ton est vite monté, visiblement, d'autres personnes sont intervenues pour éviter que ça dégénère. Apparemment, lors de l'altercation, ma mère est tombée, elle s'est fait mal au dos et elle a fait un malaise. C'est là que j'ai été prévenu. Quand je suis arrivé, elle était très choquée", raconte-t-il.

A sa sortie de l'hôpital, à 15h30, l'employée s'est vue délivrer un arrêt maladie jusqu'à lundi, et son fils expliquait qu'ils se rendaient à la gendarmerie, en vue de porter plainte.

"Ma mère ne me parle pas en détails de son travail, mais elle m'a juste dit que l'ambiance était mauvaise à la mairie en ce moment, surtout depuis que des documents fuitent dans la presse." Selon le fils, la rumeur dit qu'une chasse aux sorcières est engagée, "pour trouver qui est la taupe qui donne des informations aux médias".

Contactée, la mairie n'a pour l'heure pas donné suite à nos demandes d'interviews.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !