Le drapeau orange hissé à l'Ermitage et la Saline :

La baignade autorisée dans les zones à proximité immédiate des postes de secours


Publié / Actualisé
Ce dimanche 29 janvier 2017, la baignade était toujours interdite dans le lagon, "sauf dans les zones à proximité immédiate des postes MNS", de l'Ermitage plage, de la Saline-les-bains et de la Passe, précise la municipalité. Hier, aux alentours de 10h30 heures, les maitres nageurs sauveteurs ont fait évacuer la zone après l'observation de "quelques juvéniles" selon la municipalité. Après plusieurs survols de la zone par un drône qui n'ont pas permis de repérer les juvéniles, la municipalité préfère être prudente.
Ce dimanche 29 janvier 2017, la baignade était toujours interdite dans le lagon, "sauf dans les zones à proximité immédiate des postes MNS", de l'Ermitage plage, de la Saline-les-bains et de la Passe, précise la municipalité. Hier, aux alentours de 10h30 heures, les maitres nageurs sauveteurs ont fait évacuer la zone après l'observation de "quelques juvéniles" selon la municipalité. Après plusieurs survols de la zone par un drône qui n'ont pas permis de repérer les juvéniles, la municipalité préfère être prudente.

C'est ce qu'expliquait Patricia Locame, adjointe au maire déléguée au tourisme, qui se trouvait ce matin au poste de secours de la passe de l'Ermitage. "Nous avons procédé à des vérifications de contrôle pour prendre la décision quant à l'ouverture de la baignade ce dimanche. Le drône a survolé le poste de l'Ermitage, nous avons également deux jets ski qui sont allés l'un vers le nord, l'autre vers le sud, et pour l'instant, il n'y à rien à signaler", résume-t-elle.

Des ailerons ont été signalés encore hier, vers 17h30, rapporte l'élue, mais depuis plus rien. "Il est probable qu'ils soient ressortis dans la nuit, mais nous n'avons pas de certitude, tempère-t-elle, c'est pour cela que nous avons pris la décision de n'autoriser la baignade que dans des zones à proximité directe des maitres nageurs". En revanche, la municipalité prévient: "si la vision des maitres nageurs n'est plus optimale, si le temps se couvre, on sera obligés de remettre le drapeau rouge"

Pour l'heure, difficile de savoir combien et quel type de requins ont été observés hier, aussi l'adjointe préfère-t-elle employer le conditionnel. "Il y aurait eu entre deux et quatre juvéniles, mais il n'y pas d'informations sur le type de requins, et il semblerait qu'ils fassent entre 80 cm et 1m20", rapporte Patricia Locame.

Depuis hier 10h30, par précaution, la baignade est donc interdite, même si plusieurs personnes ont choisi de se mettre à l'eau malgré tout. "Notre rôle est de protéger, nous avons tout fait pour, nous avons envoyé des patrouilles en jet ski, à pied, les gendarmes et la police municipale sont mobilisés, et malgré tout certaines personnes n'ont pas tenu compte de l'interdiction. Après, on n'allait pas commencer à verbaliser les gens dans le lagon", déplore Patricia Locame qui renouvelle son appel à la prudence et demande à la population de ne "se baigner que dans ces zones surveillées".

Néanmoins, l'élu ne veut pas être alarmiste: "certaines personnes sont un peu inquiètes de savoir que de petis requins ont été observés dans le lagon, mais c'est arrivé par le passé. Certes, c'était peut-être dans l'autres circonstances , mais c'est déjà arrivé".

ch/www.ipreunion.com

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !