"L'élection présidentielle viendra après" :

Le PCR prépare son 9e Congrès


Publié / Actualisé
Le Parti communiste réunionnais prépare son 9e Congrès, qui se tiendra ce dimanche 5 février 2017. Avant le grand débat, le parti a organisé trois assemblées générales dans les micro-régions de l'île afin de prendre en compte les revendications des militants, à la constitution des thèses que le PCR soumettra à tous les candidats à l'élection présidentielle.
Le Parti communiste réunionnais prépare son 9e Congrès, qui se tiendra ce dimanche 5 février 2017. Avant le grand débat, le parti a organisé trois assemblées générales dans les micro-régions de l'île afin de prendre en compte les revendications des militants, à la constitution des thèses que le PCR soumettra à tous les candidats à l'élection présidentielle.

Le neuvième Congrès s’est décidé lorsque Paul Vergès était encore à la tête du parti. Le temps pour les secrétaires généraux et le nouveau président, Elie Hoareau, de continuer le travail commencé. Car le PCR, après Paul Vergès, s’inscrit dans la lignée de son fondateur.

Avant la tenue du Congrès, le PCR a rencontré ses militants le temps de trois assemblées générales, pendant lesquelles, les débats sur l’emploi, l’écologie, ou encore l’aide à la personne ont été ouverts. Les requêtes des réunionnais ont été prises en compte en vue des thèses qui s’apprêtent à être modifiées, avant qu’elles ne soient soumises aux différents candidats à la présidentielle, "sauf ceux qui prônent les thèses anti-démocratiques" souligne Maurice Gironcel, secrétaire général.

Aide à la personne, emploi, ou encore environnement ont fait l’objet d’une attention particulière lors des derniers débats, tandis que le slogan du Congrès prône la "responsabilité", soit "la possibilité pour les réunionnais de diriger leur pays" continue le maire de Sainte-Suzanne.

Et puisque l’échéance électorale fait pencher les questions, Maurice Gironcel ajoute que "ce n’est pas à l’ordre du jour. Chaque chose en son temps". Ce dernier s'est néanmoins exprimé sur le concept du revenu universel proposé par le candidat PS Benoît Hamon, mesure qui a fait l'objet de discussions et de débat "non achevé". Pour le PCR, "pourquoi ne pas mettre la technologie au service du l'humain, pourquoi ne pas travailler 30 heures, au lieu de 35 ? Nous préférons nous positionner sur ce débat-là", a t-il conclut.
 

jm/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Macatia, Posté
Ce sont des irresponsables parce que quand on connait la situation dramatique du pays on ne fait pas voter pour le représentant de la droite didix robertix notre gaulois tropicalisé qui aime les pesticides et les concessionnaires automobiles (plus de 20000 voitures vendus par an et 2000 bus au détriment d'un tram train ). . Ce parti dit populaire et de gauche préféré encore sinimalé que madame Bello. Les Saint Paulois sont en train de goûter actuellement avec toutes les augmentations des impôts et taxes pour payer toute la famille sini qui travaille dans la commune.
Jaures, Posté
JE PENSE QUE TOUTES LES FORCES PROGRESSISTE SERONT INVITER A CE CONGRES PS PLR BEDIER CLAUDE HOUAREAU