Après la brutale arrestation de Théo :

[VIDÉO] Il a osé - "Bamboula", une insulte "à peu près convenable", estime un syndicaliste policier


Publié / Actualisé
Invité ce jeudi soir sur le plateau de l'émission C dans l'air sur France 5, Luc Poignant, policier chargé de communication du syndicat Unité police SGP-FO, a estimé que l'insulte raciste "bamboula" pour désigné un Noir était "à peu près convenable". Il s'exprimait ainsi au sujet de l'arrestation très violente de Théo, 22 ans,violé, frappé et humilié à Aulnay-sous-Bois lors de son arrestation par quatre policiers. Ces propos hautement tendancieux ont déclenché un torrent de protestation sur les réseaux sociaux. Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, a lui aussi condamné cette déclaration et commenté en substance "bamboula est bien un terme raciste"
Invité ce jeudi soir sur le plateau de l'émission C dans l'air sur France 5, Luc Poignant, policier chargé de communication du syndicat Unité police SGP-FO, a estimé que l'insulte raciste "bamboula" pour désigné un Noir était "à peu près convenable". Il s'exprimait ainsi au sujet de l'arrestation très violente de Théo, 22 ans,violé, frappé et humilié à Aulnay-sous-Bois lors de son arrestation par quatre policiers. Ces propos hautement tendancieux ont déclenché un torrent de protestation sur les réseaux sociaux. Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, a lui aussi condamné cette déclaration et commenté en substance "bamboula est bien un terme raciste"

 

Lorsque Luc Poignant, policier chargé de communication du syndicat Unité police SGP-FO, a estimé que l’insulte raciste "bamboula" était "à peu près convenable", la journaliste Caroline Roux lui a immédiatement rétorqué "Non". Cela n'a pas calmé le fonctionnaire supposé garant de la loi et de l'ordre. "Bah, enculé de flic, c’est pas convenable non plus", a insisté le policier. "Dans les deux sens, ce n’est pas convenable !", a rétorqué la journaliste. "D’accord, mais c’est la conversation qu’il y a entre les deux. C’est ça le problème", a conclu le policier syndicaliste.

La justification de l'utilisation de ce terme raciste est venue alors qu'en déburt de semaine de son lit d'hôpital le jeune Théo avait raconté comment au cours de sa brutale arrestaton il a été violé, frappé et humilié alors qu'il n'était pas en cause dans une quelconque rébellion l'encontre des policiers

Les propos scandaleux de  Luc Poignant, fonctionnaire de police, ont déclenché une vague de condamnation sur les réseaux sociaux

 

 

 

 

 

Sur son compte twitter Bruno Le Roux, ministre de l'Inérieur" condamne les propos tenus par un resp. syndical policier qui tendaient à relativiser une insulte à caractère raciste #aulnay"

 

Plusieurs élus LR ont aussi réclamédes "sanctions exemplaires" à l'encontre des auteurs présumés de la brutale agression de Théo, tout en respectant "la procédure en cours"

La violente agression de Théo a provoqué une série de manifestations anti-police en Seine Saint-Denis. Avec beaucoup de dignité Théo - a qui François Hollande a rendu visite, avait demandé aux jeunes "d'arrêter la guerre"

Le terme "bamboula", dérivé d'un terme dialectal guinéen, est passé dans la langue française où il désigne les Noirs de manière raciste et extrêmement péjorative. L'usage de propos racistes est un délit condamné par la loi.

mb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !