Messe, pique-nique et meeting ce week-end :

"Jusqu'au dernier sou" : le sermon qui rattrape François Fillon


Publié / Actualisé
Ce lundi 12 février 2017, François Fillon termine sa visite à La Réunion. Il a pu profiter de son premier bain de foule plus de 24 heures après son arrivée, lors d'un pique-nique de militants à Savannah. Sans plus évoquer le sujet du #PenelopeGate, le candidat a privilégié la discrétion. Mais le sermon dominical l'a quand même rattrapé : hasard du calendrier liturgique ou pas, l'évangile proclamait "Amen, je te le dis, tu ne t'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou". Pendant ce temps, l'enquête du parquet national financier se poursuit et pourrait se dénouer cette semaine.
Ce lundi 12 février 2017, François Fillon termine sa visite à La Réunion. Il a pu profiter de son premier bain de foule plus de 24 heures après son arrivée, lors d'un pique-nique de militants à Savannah. Sans plus évoquer le sujet du #PenelopeGate, le candidat a privilégié la discrétion. Mais le sermon dominical l'a quand même rattrapé : hasard du calendrier liturgique ou pas, l'évangile proclamait "Amen, je te le dis, tu ne t'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou". Pendant ce temps, l'enquête du parquet national financier se poursuit et pourrait se dénouer cette semaine.

Eviter les questions gênantes et se rapprocher de ses militants, c’est la stratégie adoptée par François Fillon lors de ses deux premiers jours de visite à La Réunion. Le candidat de la droite a posé le pied sur l’île ce samedi midi sans qu’il y ait trop d’engouement autour de son arrivée. Ses premiers mots désignent le département comme un "résumé des maux qui touchent notre pays, en particulier le chômage et l’insécurité". Il a poursuivi ce discours ce dimanche à Saint-Pierre. Lors de son meeting, il s'est prononcé pour un "renforcement des sanctions contre la délinquance" avec davantage d'effectifs dans les forces de l'ordre en Outre-Mer. Pourtant, il y a tout juste quelques semaines, le ministère de l’Intérieur avait classé La Réunion comme l’un des territoires les plus sûrs.

Cette première journée de visite s’est soldée par une altercation entre ses partisans et des manifestants anti-corruption. Pacifistes, ces derniers brandissaient des pancartes qui leur ont été arrachées par les sympathisants de Fillon. La gendarmerie a dû intervenir pour ramener le calme. Pour autant, le candidat n’a pas évoqué le sujet et a profité de la visite d’une ferme photovoltaïque à l’Étang-Salé pour déguster quelques fruits de la passion.

- Un sermon qui tombe à pic -

Le lendemain, c’est le sermon dominical prononcé lors de la messe à laquelle assistait François Fillon qui a amusé les internautes. Hasard du calendrier liturgique, malheureuse coïncidence ? L’évangile de Saint-Mathieu disait ce dimanche : "Accorde-toi vite avec ton adversaire pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge et qu'on ne te jette en prison. Amen je te le dis, tu ne t'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou". Impassible, le candidat a ensuite pris la communion et mis la main au porte-monnaie pour la quête.

 

 

 

C’est ensuite à Savannah et près de 24 heures après son arrivée que François Fillon a pu se livrer à un premier bain de foule. Jusque là, il n’était suivi que par une poignée de partisans. Entre un rougail saucisses et un sourire pour les photos, il a fait le tour des pique-niqueurs, sous les acclamations "Fillon, président !". Il a conclu son deuxième jour de visite par son meeting, où des élus de la droite locale ont pris la parole. Le sermon n'avait visiblement pas ébranlé le candidat qui a, par ailleurs affirmé qu'à La Réunion, il y avait "trop de délinquance et pas assez de sanctions". Et c'est un homme déterminé qui est apparu au micro sur le podium à Saint-Pierre, martelant que son programme est "le seul capable de redresser la France".

Pendant ce temps, l’ex-premier ministre est toujours sous le joug de l’enquête du Parquet National Financier. Dans l’affaire des emplois supposés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants, il risque la mise en examen. Cette tourmente n’a cependant pas coupé l’appétit du candidat, qui a déjà dégusté carris et fruits péi.

mp/rb/mb/www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Tata, Posté
IMAZ PRESS I RAPEL A NOUS RADIO DEBRE SOUS PERREAU PRADIER....ET LE MACRON IL E PROPRE LUI ?.....
Arafat, Posté
IMAZ PRESS I FAIT RAPEL A NOUS RADIO REUNION SOUS PERREAU PRADIER
Julien, Posté
Fillon est toujours en attente des décisions de la justice à qui il appartient de dire s'il y a eu abus ou pas. En attendant, je suis content de savoir que sa pensée est tournée vers Dieu. Son coeur doit l'être tout autant! Ces valeurs me parlent, l'intégrité est trop peu valorisé!
Valère, Posté
Chacun y voit ce qu'il veut bien y voir, cependant vous apprendrez qu'un bon chrétien ne va pas à la messe pour critiquer une fois celle-ci terminé! Si c'est le cas, il s'abstient tout simplement! Dans votre cas, il était impossible de faire un commentaire objectif il faut croire! Ethique quand tu nous tiens!
Max, Posté
MDR. On repart d'un sermon. Sinon le fond du programme bien pas bien ? On s'en fout, on préfère le sermon d'un prêtre.
CHABAN, Posté
Comment peut on abréger ses souffrances?
Peut on lui donner l'extrême onction? Qu'on en finisse!

Amen
Aterla, Posté
Scénario catastrophe: Fillon ne se désiste pas, il est donc laminé au premier tour.
Au second tour, les électeurs de droite refusent de voter Hamon (ou Macron). Marine LEPEN est alors élue...

Fillon serait bien inspiré de laisser la place à Juppé...
Jean, Posté
Honte à vous Imazpress, pire que radio la peau !