[LIVE-PHOTOS/VIDÉO] La Grande Île dans la tourmente - Le Sdis 974 à la rescousse ce mercredi :

[CYCLONE INTENSE ENAWO] Au moins trois morts, dont deux enfants, dans le Nord-est de Madagascar


Publié / Actualisé
Au moins trois morts dont deux enfants sont morts noyés dans la la commune rurale d'Ambinanintelo dans le nord-est de Madagascar, annoncent des médias malgaches ce mardi soir 7 mars 2017. d'Avec des rafales de vent atteignant les 270 km/h, le cyclone intense Enawo a commencé à attaquer le nord-est de la Grande Ile ce mardi matin. Il est entré sur les terres malgaches dans la région de Antalaha à environ 800 km au nord-nord-ouest de La Réunion. À La Réunion, Météo France a prolongé la vigilance forte houle sur le littoral nord au moins jusqu'à 16h30 ce mardi. Déchainées par Enawo, les vagues les plus hautes pourront atteindre 6 mètres. Dans le même temps, une dépression tropicale a été localisée à plus de 100 km à l'est-nord-est des côtes réunionnaises. Aucune alerte cyclonique n'est envisagée à La Réunion au cours des prochaines 72 heures (Photo : H.ismaeljee)
Au moins trois morts dont deux enfants sont morts noyés dans la la commune rurale d'Ambinanintelo dans le nord-est de Madagascar, annoncent des médias malgaches ce mardi soir 7 mars 2017. d'Avec des rafales de vent atteignant les 270 km/h, le cyclone intense Enawo a commencé à attaquer le nord-est de la Grande Ile ce mardi matin. Il est entré sur les terres malgaches dans la région de Antalaha à environ 800 km au nord-nord-ouest de La Réunion. À La Réunion, Météo France a prolongé la vigilance forte houle sur le littoral nord au moins jusqu'à 16h30 ce mardi. Déchainées par Enawo, les vagues les plus hautes pourront atteindre 6 mètres. Dans le même temps, une dépression tropicale a été localisée à plus de 100 km à l'est-nord-est des côtes réunionnaises. Aucune alerte cyclonique n'est envisagée à La Réunion au cours des prochaines 72 heures (Photo : H.ismaeljee)

21h29 Au moins deux enfants sont morts noyés dans la la commune rurale d'Ambinanintelo (Maroantsetra) dans le nord-est de Madagascar, annoncent des médias malgaches
 

 

 

 

20h : Enawo continue sa course dévastatrice sur la Grande Ile. Plusieurs vidéos, souvent impressionnantes, de son passage sur la ville d'Antalaha continuent d'être mise en ligne sur les réseaux sociaux

 

18h04 : Une centaine de pompiers du Sdis 974 devrait partir pour Madagascar ce mercredi après-midi dans les régions du Nord, du Sud et de l'Est.

16h55 : Météo France reconduit la vigilance forte houle jusqu'à 6h30 mercredi sur le littoral nord et nord-ouest. "Cette houle pourrait impacter la passe de l'Ermitage" préviennent les météorologues.

16h47 : la ville d'Antalaha continue d'être durement secouée par des rafales de vent soufflant à plus de 250 km/h

 

16h20 - La sécurité civile malgache estime que 720 000 personnes pourraient être affectées par le passage du cyclone Enawo, dont 90 000 ayant besoin d'une assistace immédiate. Plus de 500 volontaires de la Croix-Rouge sont mobilisés dans toute l'île pour venir en aide aux populations sinistrées.

15h24 - Les deux vols entre La Réunion et Madagascar sont annulés ce mardi soir.

14h36 - la ville de Sambava dans le nord-est de Madagascar est secouée par de très fortes rafales de vents

 

 

 

14h00 - les images de la ville de Maroantsetra secouée par le vent et inondée sont impressionnantes

 

 

 

12h21 - Le nord-est de Madagascar est déjà bien touché par les pluies diluviennes entraînées par Enawo : certaines rivières débordent. La Grande Île devrait être transpercée par le système.

 

 

 

 

12h04 - Fin des restrictions sur la route du Littoral. La circulation est de nouveau possible pour les piétons et deux-roues et la vitesse est autorisée à 90 km/h.

12h01 - L'oeil du cyclone intense Enawo touche terre à proximité d'Antalaha.

 

 

11h45 - La Grande Île subit déjà de plein fouet l'impact d'Enawo. Les rafales de vent frappant le nord-est pourraient dépasser les 200 km/h.

 

 

10h45 - La vigilance forte houle a été reconduite sur le nord et le nord-ouest de La Réunion. Des vagues de 4 mètres ont été relevées ce matin sur Saint-Denis. Météo France précise que les plus hautes pourront atteindre jusqu'à 6 mètres au déferlement de la houle et impacter les voies côté mer de la route du Littoral.

La houle pourra aussi impacter la passe de l'Ermitage.

 

 

10h42 - Situé à 850 kilomètres de La Réunion par les points 14.7 Sud et 50.6 Est, le cyclone tropical intense Enawo fond sur Madagascar. Il se déplace vers l'ouest à 15 km/h et devrait poursuivre sa route en traversant de part en part la Grande Île. Des pluies diluviennes commencent déjà à s'abattre sur la région Nord-Est.

10h02 - L'intensité d'Enawo est comparée à celle du "super cyclone" Gafilo de mars 2004 par "Actus Météo 974". Les rafales de vent pourraient approcher les 300 km/h. Le cyclone intense risque d'avoir un impact considérable sur la Grande Île.

09h42 - Sur Madagascar, les fortes pluies déferlent déjà sur les régions du nord-est.

 

 

 

Pour rappel, la forte houle cyclonique déferle sur le littoral nord de La Réunion depuis lundi matin. Dans la nuit de lundi à mardi  Météo France a relevé des vagues moyennes entre 1,50 mètre et 2 mètres sur la Grande Chaloupe et entre 2 mètres et 2,50 mètres sur Saint-Denis avec un pic à 2,70 mètres. Les vagues maximales ont atteint respectivement 2,92 mètres et 4,35 mètres.

 

 

Les vagues sont souvent impressionnantes

 

 

Madagascar est directement menacée par le cyclone intense. "Vents forts et pluies diluviennes s'abattent depuis lundi entre Antalaha et le Cap Masoala, dans le nord-est de la Grande Île. L'alerte rouge,  "avis de danger imminent", a été déclenchée dans tous les districts des régions de Sava et d'Analanjirofo par la direction générale de météorologie de Madagascar" écrit ce mardi le site rfi.fr.

 

 

Enawo  touchera les côtes nord-est du pays ce mardi dans la matinée entre 9h et 12h, d'après les prévisions de la direction générale de météorologie de Madagascar. Il continuera ensuite sa course, en s'affaiblissant, le long des hautes terres centrales du pays mercredi et jeudi . Les autorités malgaches appellent la population à la vigilance. "Six équipes du BNGRC (Bureau national de la gestion des risques et des catastrophes) ont été envoyées dans les régions qui seront touchées pour épauler les autorités locales et former les secouristes. Tentes, lits, kits de survie et vivres ont aussi été acheminés pour venir en aide à la population sinistrée" indique rfi.fr.

Le 7 mars 2004, il y a 13 ans jour pour jour, le cyclone très intense Gafilo s'était abattu Madagascar. D'un diamère de 1 000 km, il était entré sur la Grande île par le nord-est, dans la région de Sambava et d'Antalaha, comme se prépare à le faire Enawo. Le bilan du passage du météore était lourd : au moins 40 morts, 120 disparus et plusieurs dizaines de milliers de sinistrés. Au plus fort de la tempête des rafales de vens soufflant à 270 km/h avaient été enregistrées.

mb/mp/www.ipreunion.com, mardi 7 mars à 4 heures (mise à jour en direct)

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !