Domenjod (Saint-Denis) - Grogne des surveillants de prison :

Centre pénitentiaire - Des salariés veulent le départ du directeur


Publié / Actualisé
A l'appel d'une intersyndicale Ufap (syndicat majoritaire de l'administration pénitentiaire), FO et CGTC, des surveillants de prison se sont rassemblés devant le centre pénitentiaire de Domenjod (Saint-Denis) ce mercredi matin 15 mars 2017. Ils réclament le renforcement des effectifs, "une gestion plus humaine, le respect du personnel et le départ du directeur"
A l'appel d'une intersyndicale Ufap (syndicat majoritaire de l'administration pénitentiaire), FO et CGTC, des surveillants de prison se sont rassemblés devant le centre pénitentiaire de Domenjod (Saint-Denis) ce mercredi matin 15 mars 2017. Ils réclament le renforcement des effectifs, "une gestion plus humaine, le respect du personnel et le départ du directeur"

Nicolas Calojine est clair, Secrétaire local Ufap UNSA Justice Réunion est clair : "nous voulons le départ du directeur pour travail mal fait ou non fait". Il ajoute que les salariés revendiquent aussi un "effectif de référence avec neuf surveillants et un officier de plus pour 2017 et une vingtaine d’agents pour 2018 (...) et une amélioration des conditions de travail basées sur celle de la métropole"

Explications

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !