[LIVE] Il s'est emparé de l'arme d'un militaire à l'aéroport : le parquet antiterroriste ouvre une enquête :

Paris - L'assaillant d'Orly est un Français de 39 ans "détecté comme radicalisé"


Publié / Actualisé
Ce samedi 18 mars 2017, un individu aurait tenté de s'emparer de l'arme d'un militaire au sein de l'aéroport d'Orly, à Paris. L'homme a été abattu, indique le porte-parole du Ministère de l'Intérieur. L'aérogare a été évacué et le trafic aérien complétement suspendu. Un éventuel lien entre cette attaque et un échange de tirs survenu ce matin en Seine-Saint-Denis a été établi par la police
Ce samedi 18 mars 2017, un individu aurait tenté de s'emparer de l'arme d'un militaire au sein de l'aéroport d'Orly, à Paris. L'homme a été abattu, indique le porte-parole du Ministère de l'Intérieur. L'aérogare a été évacué et le trafic aérien complétement suspendu. Un éventuel lien entre cette attaque et un échange de tirs survenu ce matin en Seine-Saint-Denis a été établi par la police

17h22 - Une perquisition a été menée en début d'après-midi à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) au domicile de l'homme abattu quelques heures plus tôt à l'aéroport d'Orly. Il était actuellement sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé, d'après une source proche de l'enquête.

15h34 - L'homme abattu est un Français de 39 ans, connu pour des faits de droit commun, a-t-on appris de sources proches de l'enquête, indique l'AFP.

Il est fiché "J" au Fichier des personnes recherchées (FPR), c'est-à-dire qu'il était recherché par la police judiciaire. Son casier judiciaire comporte "neuf mentions" pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. "Détecté comme radicalisé", il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui "n'avait rien donné", a précisé une source policière.

14h58 - Selon un témoignage recueilli par l'AFP, l'assaillant "tenait en otage une militaire, il la tenait par le cou, et il menaçait les deux autres militaires avec le fusil de la femme". Dominique a assisté à l'attaque à l'aéroport d'Orly-Sud samedi matin, au cours de laquelle un homme a été abattu par les forces de sécurité.

Dominique (qui ne souhaite pas donner son nom de famille), 58 ans, était en partance pour la République dominicaine avec sa femme, il a assisté à la scène, "au premier étage de l'aérogare".
"J'ai entendu des éclats de voix, et j'ai vu des militaires qui tenaient en joug une personne", explique-t-il. Selon ce témoin, "c'était un homme qui tenait en otage une militaire, il la tenait par le cou, et il menaçait les deux autres militaires avec le fusil de la femme" qu'il tentait d'arracher.
"C'était sérieux", "alors on s'est éloigné et en descendant les escaliers, j'ai entendu des coups de feu".

14h50 - L'homme est soupçonné d'avoir "ouvert le feu" lors d'un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) à proximité de Stains (Seine-Saint-Denis) vers 7H00, blessant légèrement un policier. Il a ensuite été "repéré" à Vitry-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) pour un "car jacking", avant de se rendre à Orly, a détaillé le ministre, s'exprimant depuis l'aéroport.

14h22 - Le parquet antiterroriste se saisit de l'enquête.

14h21 - Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur est sur place. Il salue la "réactivité" des forces de sécurité et précise que l'homme abattu était connu des services de police et de renseignements.

13h59 - L'opération de déminage est terminée et aucun engin explosif n'a été retrouvé (source Ministère de l'Intérieur).

 

 

13h58 - Selon des sources policières citées par l'AFP, il y aurait un lien entre cet événement à Orly et un échange de tirs ce matin en Seine-Saint-Denis. C'est tôt ce matin qu'un homme a tiré sur des policiers, blessant légèrement l'un d'entre eux à la tête, lors d'un contrôle routier. Il a ensuite volé un autre véhicule pour prendre la fuite. Une heure et demie plus tard, un homme était abattu dans l'aéroport parisien, situé à environ une quarantaine de kilomètres des lieux de l'échange de tirs.

13h55 - Aucun blessé n'est à déplorer, l'opération de déminage serait terminée.

 

 

13h34 - Les avions à destination d'Orly sont déroutés à l'aéroport de Charles de Gaulle.

13h25 - Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, est arrivé sur les lieux. Le trafic aérien est interrompu et ce sont plus de 3000 personnes qui ont été évacuées de l'aéroport d'Orly.

 

 

13h05 - Les deux terminaux (Sud et Ouest) de l'aérogare d'Orly sont fermés et le trafic est complètement suspendu.

 

 

13h02 - Les forces de l'ordre sont toujours sur place pour sécuriser le site.

 

 

12h55 - Sur France Info, le porte-parole du ministre de l'Intérieur indique qu'aucun voyageur n'a été blessé lors de l'échange des coups de feu.

12h40 - D'éventuels complices seraient actuellement recherchés. L'aéroport a été entièrement bouclés, pour que les forces du RAID ménent leur intervention à bien.

 

 

12h37 - Les forces du RAID se préparent à intervenir et les démineurs sont sur place. Toute activité a été suspendue à l'aéroport d'Orly.

 

 

 

12h35 - Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, se rend sur les lieux.

12h34 - Dans un premier temps, les passagers ont été confinés avant d'être évacués par les forces de sécurité.

12h27 - Une opération de police est menée dans l'aéroport d'Orly. Les forces de l'ordre invitent à éviter le secteur. Un périmètre de sécurité a été mis en place. L'aérogare a été entièrement évacué.

 

 

Les événements de ce matin - C'est vers 8h30 ce samedi (11h30 Heure de La Réunion) que des coups de feu ont été entendus à l'aéroport d'Orly-Sud, à Paris. Un individu aurait tenté de s'emparer de l'arme d'un militaire de Sentinelle. Il s'est ensuite "réfugié dans un commerce de l'aéroport à proximité avant d'être abattu par les forces de sécurité" a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

www.ipreunion.com avec AFP

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

    Illustration : Kwa Films

    Kwa Films

    37 reportage(s)