MENU

[VIDEO] Ils dénoncent un manque d'effectif :

Les surveillants mobilisés devant le centre pénitentiaire du Port


Posté par
Les surveillants sont mobilisés devant la prison du Port, ce lundi 20 mars 2017, à l'appel de l'UFAP-UNSA Justice Réunion Mayotte. Ils dénoncent un manque d'effectif, qui représente un danger en matière de sécurité selon le syndicat. Le 22 mars prochain, "deux postes seront pourvus à Saint-Pierre, quatre à Saint-Denis et zéro au Port", chiffre Alexandre Vissouvanadin, secrétaire régional UFAP-UNSA justice Réunion Mayotte
Les surveillants sont mobilisés devant la prison du Port, ce lundi 20 mars 2017, à l'appel de l'UFAP-UNSA Justice Réunion Mayotte. Ils dénoncent un manque d'effectif, qui représente un danger en matière de sécurité selon le syndicat. Le 22 mars prochain, "deux postes seront pourvus à Saint-Pierre, quatre à Saint-Denis et zéro au Port", chiffre Alexandre Vissouvanadin, secrétaire régional UFAP-UNSA justice Réunion Mayotte

Pour le secrétaire régional, il manquerait 12 postes au Port, 5 sur Saint-Pierre et 5 sur Saint-Denis, "juste pour respecter l'effectif de référence, alors qu'on nous propose actuellement six postes, dont zéro pour Le Port", détaille-t-il.

Ce rassemblement au Port est donc symbolique pour le syndicat, qui estime q'au Port, au cours de l'année, il y aura 17 agents en moins. Résultat: "une fatigue cumulée des agents", "un cercle vicieux au niveau des arrêts maladie", des heures supplémentaires ingérables, avec un impact à craindre sur la sécurité au sein des établissements :

 

mb/ch/www.ipreunion.com, lundi 20 mars 2017, 9:18

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !