MENU

Le maire de Saint-Leu va alerter le parquet national financier :

[VIDÉO] "La carrière de Bois Blanc n'est pas utile pour la NRL", assure Thierry Robert


Posté par
Thierry Robert tenait une conférence de presse à Saint-Leu, ce lundi 20 mars 2017, pour redire son opposition à l'ouverture de la carrière de Bois Blanc, censée alimenter le chantier de la nouvelle route de littoral. Pour le maire de Saint-Leu, "la carrière de Bois Blanc ne va pas servir à la NRL". Thierry Robert assure qu'il transmettra des éléments au Parquet national financier (PNF) dès cette semaine.
Thierry Robert tenait une conférence de presse à Saint-Leu, ce lundi 20 mars 2017, pour redire son opposition à l'ouverture de la carrière de Bois Blanc, censée alimenter le chantier de la nouvelle route de littoral. Pour le maire de Saint-Leu, "la carrière de Bois Blanc ne va pas servir à la NRL". Thierry Robert assure qu'il transmettra des éléments au Parquet national financier (PNF) dès cette semaine.

A l'occasion de cette conférence de presse, tenue avec Karine Nabenesa,  le maire de Saint-Leu a soutenu que, pour lui, il ne fait aucun doute que "la carrière de Bois Blanc n'est pas utile pour le chantier de la NRL". Pour justifier ses dires, Thierry Robert explique qu'il se base sur "des courriers internes de la préfecture, de la region et du groupement de la NRL, que ces organisations ne s'attendaient pas à ce qu'il ait". 

Au cours de la conférence de presse, il a de nouveau déroulé un argumentaire détaillé qui prouve, selon lui, que l'ouverture d'une carrière à Bois Blanc ne peut pas servir au chantier de la nouvelle route du littoral, mais bien à "autre chose".

 

Les besoins de la NRL en roches massives
Thierry Robert s'est notamment interrogé sur les besoins en roches massives, à savoir les roches de plus d'une tonne, qui seront nécessaires. La région a dit qu'il fallait 6 millions de tonnes de roches au total, dont un million de roches de plus d'une tonne, rappelle le maire. Or, le constructeur dit, lui, que 3,7 millions de tonnes seront suffisants, "c'est quand même lui qui sait le mieux ce dont il a besoin", s'interroge Thierry Robert. 

 

Le maire poursuit en estimant que les 3.7 millions de tonnes sont fournis par les carrières des Lataniers, Dioré et Menciol, ainsi que les andains. "Avec ces carrières, on arrive à un total de plus de 6 millions de tonnes, largement de quoi construire la route, du coup je ne comprends pas pourquoi on s'entête à vouloir ouvrir une carrière à Bois Blanc", insiste Thierry Robert.

La qualité des roches des carrières réunionnaises en question

Toujours selon Thierry Robert, des sondages réalisés par le groupe NGE, il ressort que Dioré peut fournir des gros enrochements pour la NRL. Mais la Région, elle, dit que ces roches ne sont pas de bonne qualité. A Bois Blanc, c'est la SCPR qui dit que les roches peuvent servir au chantier. "Mais pourquoi croire une entreprise et pas l'autre", questionne Thierry Robert, qui explique que la mairie de Saint-Leu a proposé de financer des sondages indépendants, mais que la préfecture n'a pas donné suite.

"C'est clair, c'est net, nous, mairie de Saint-Leu, nous sommes contre l'ouverture de la carrière, nous allons utiliser tous les moyens et procédures juridiques à notre disposition pour que cette carrière ne soit pas ouverte. Il y'en au moins pour 2 ans et demi de procédure selon nos avocats", martèle Thierry Robert. Du coup, selon le maire, même si à l'issue de la procédure, l'ouverture de la carrière était actée, il faudrait ensuite encore du temps pour que les fameuses roches de Bois Blanc arrivent sur le chantier de la NRL. "Les enrochements massifs sont à 50 mètres de profonceur, et l'entreprise estime qu'il faudrait deux ans pour les atteindre. Au mieux, le premier enrochement sortirait dans 4 ans et demis à 5 ans. Or, la Région a assuré que la NRL serait achevée en 2019 -2020, on serait donc complètement hors délais", prétend Thierry Robert.

Le maire de Saint-Leu n'hésite pas à porter un certain nombre d'accusations à l'encontre de la Région, même s'il n'a pas de preuve pour étayer ses dires. Pour lui, "il est désormais clairement établi que ce n'est pas Thierry Robert qui bloque la NRL mais la Région elle-même puisqu'elle a tous les enrochements nécessaires mais qu'elle refuse de s'en servir, soit pour une raison qui m'échappe, soit pour me faire chier, ou les deux", conclut-il.

Le maire de Saint-Leu a expliqué qu'il allait transmettre "un certain nombre d'éléments" au parquet national financier cette semaine.

mb/ch/www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Langue de bois, Posté
Le supérieur hiérarchique est de sorti
ZembroKaf, Posté
Et Thierry Robert...est il utile à La Réunion ???....je scrute, je vérifie...NON...!!!
Jaguar, Posté
Tu t'exprimes en mettrant trop la pause pour paraître vrai dans tes propos !!!!
Lilou , Posté
T 'as raison tu devrais garder la carrière pour toi pour faire des immeubles comme celui de la résidence d'Antonny aux Avirons .
Garde tes roches pour ta socièté de BTP !!!
Les réunionnais ont compris perdre une élections c'est dur !!!! on garde les séquelles sur une longue duré !!!
CHABAN, Posté
Incroyable et coupable légèreté de la part des personnes qui on fait le choix de cette solution technique!
Du jamais vue!