Opération de l'association des usagers de la route en corniche :

"Ceux qui empêchent l'ouverture des carrières mettent la vie des Réunionnais en danger"


Publié / Actualisé
Ce lundi 20 mars 2017, les membres de l'association des usagers de la route en corniche (Aurc) ont souhaité renouveler leur soutien au chantier pharaonique de la NRL. C'est à travers la mise en place de banderoles que Roland Lambert, président du collectif, souhaite réclamer l'ouverture des carrières d'exploitation de roches massives. Pendant ce temps, ce matin, Thierry Robert annonçait alerter le parquet national financier au sujet du dossier de Bois-Blanc. Selon l'Aurc, ce type de position "met en danger la vie des Réunionnais".
Ce lundi 20 mars 2017, les membres de l'association des usagers de la route en corniche (Aurc) ont souhaité renouveler leur soutien au chantier pharaonique de la NRL. C'est à travers la mise en place de banderoles que Roland Lambert, président du collectif, souhaite réclamer l'ouverture des carrières d'exploitation de roches massives. Pendant ce temps, ce matin, Thierry Robert annonçait alerter le parquet national financier au sujet du dossier de Bois-Blanc. Selon l'Aurc, ce type de position "met en danger la vie des Réunionnais".

Ils étaient deux à 10 heures ce matin au rond-point de l'entrée nord de la route du Littoral, non loin du chantier de la NRL. Bien que peu nombreux, les membres du collectif Aurc (Association des usagers de la route en corniche) ont tout de même tenu à marquer leur soutien à cette route sur la mer. En pointant du doigt ceux qui entraveraient l'ouverture des carrières de roches massives : "Ils mettent en danger la vie des Réunionnais" martèle Roland Lambert, président de l'Aurc. Selon lui, face au danger que courent les usagers du Littoral, les conséquences des travaux sur l'environnement ne pèseraient pas bien lourd.

"Nous voulons faire comprendre à la population que la NRL est utile, l'ancienne route est dangereuse" insiste le responsable qui énumère pêle-mêle éboulements, houle, "effondrement de la route".

Ce matin, Thierry Robert annonçait qu'il allait alerter le paquet national financier au sujet de la carrière de Bois-Blanc. Une position du député-maire de Saint-Leu qui agace Roland Lambert : "Monsieur Thierry Robert ne connaît pas La Réunion. Il est contre l'emploi, contre la sécurité et il en profite sur les victimes". Expert en la matière, il précise que La Réunion aurait assez "de galets pour faire dix fois son tour". Avant de féliciter la maire de La Possession, Vanessa Miranville, qui a donné l'autorisation aux carriers de déposer un dossier en préfecture pour les Lataniers.

C'est ensuite avec émotion que le président de l'Aurc a tenu à rappeler les drames entraînés par les éboulements. "Quand ou perde un zenfan à coz un galet, l'État i prend pas son responsabilité ?" s'insurge t-il avant d'inciter les Réunionnais à se "donner la main" pour faire avancer le chantier de la Nouvelle route du Littoral .

 

   

6 Commentaire(s)

Papangue, Posté
il se rend compte qu'il est un bouffon?
Bayoune, Posté
Roland sé ou ki koné pa la Réniyon. Une décision absurde a été prise lors de la construction de cette route sur la mer. D'autres opportunités pouvaient être envisagées, par exemple un tunnel, les vieux morceaux restant dessous la montagne ont démontré leur résistance dans le temps. Seulment comme feu Vergès Paul, Didier Robert a voulu du gigantisme, du pharaonique pour faire ramasser des fortunes à des grosses multinationales, et sans mesurer les conséquences pour l'environnement, pour la population. otre pays ne doit pas servir de vitrine de la France coloniale dans l'océan Indien. Toutes les roches de la Réunion devraient selon vous être utiliser dans la construction de cette route, alors, après, pour construire des maisons pour nos enfants, nous leur ferons des grottes. Avec un cyclone et un tremblement de terre votre belle route suspendue au dessus de l'océan risque de partir, et ce sera des milliards engloutis, et Roland Lambert va kontniyé pouss son brouette. Ou doviyin pénible entann aou pléré contre ceux qui refusent avec raison les carrières. Di anou konbiyin i pèye pou abwaye konmsa, il semblerait que toi et un membre de ta famille serait employé au Conseil Régional, ce qui expliquerait cela. Pran in barmine alé kass galé pou fé RNL. Encore une fois Roland, un tunnel était la solution, idéale pour éviter de faire des étangs un pu partout dans le pays. Arète fé rire la gèl fé oute travay pou sate i pèye aou
Sissi974, Posté
C'est vraiment désolant d'entendre ça, "vie en danger" connaissez-vous au moins les principaux dangers qui guettent les réunionnais ?
Rappelez moi ?, Posté
Combien de mort chaque années sur les routes de la Réunion ? Combien de morte sous les coups de leurs chéris imbibés? Combien de mort par une chute de galet sur la RL depuis 2006 ? Zéro!!! ... Combien pour les lycées, écoles d'excellences, universités, aménagement touristique... à la Réunion ? Pour combien d'années le futur de la réunion plombés pour des années à cause du cout exorbitant de cette route ? La NRL pour quelle prix ?
CHABAN, Posté
N'importe qui a droit d'afficher n'importe quoi sur l'île ?

Est-il toujours l'employé de la région?
Latoc, Posté
Bon Didier Robert envoie ses troupes Roland Lambert et Roland Lambert La Réunion postitive