MENU

Assemblée générale de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion :

Le budget et le rapport de la chambre régionale des comptes au coeur des discussions


Posté par
C'est jour d'assemblée générale, ce mardi 21 mars 2017, à la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR). Le budget primitif pour l'année 2017 est au coeur des discussions débutées à 14h30. Les élus examinent également les observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de la CCI Réunion, depuis l'exercice 2009. Les magistrats de la Chambre régionale des comptes (CRC) évoquent notamment un déficit de 1,5 million d'euros en 2016, ainsi qu'une mise sous tutelle potentielle de la structure.
C'est jour d'assemblée générale, ce mardi 21 mars 2017, à la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR). Le budget primitif pour l'année 2017 est au coeur des discussions débutées à 14h30. Les élus examinent également les observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de la CCI Réunion, depuis l'exercice 2009. Les magistrats de la Chambre régionale des comptes (CRC) évoquent notamment un déficit de 1,5 million d'euros en 2016, ainsi qu'une mise sous tutelle potentielle de la structure.

 

Pourtant, pour Ibrahim Patel, qui évoquait le rapport de la CRC avant le début de l'assemblée générale, "il n'y a pas de raisons de s'alarmer", puisque, il l'assure "la Chambre de commerce a bien pris en compte les recommandations de la chambre régionale des comptes, et présente un budget excédentaire" :

 

"Dans le budget que nous allons voter, nous avons tenu compte des recommandations de la chambre régionale des comptes, et nous avons baissé nos charges de 3,241 millions euros", martèle Ibrahim Patel, qui refuse pourtant de parler de plan social. "Il y a eu des départs en retraite certes, et il y a eu moins d'une dizaine de CDD qui n'ont pas été renouvelés sur 80", avance-t-il. 

Pour le président de la CCIR, le déficit que pointe la CRC n'est pas le résultat d'une mauvaise gestion mais plutôt de problème hérités. "Ce déficit on l'a hérité, à cause de 7 à 8 millions d'euros de pertes et de ponctions", prétend-t-il. 

"Je ne conteste pas ce que dit la chambre régionale des comptes, mais quand j'ai pris la présidence de la chambre de commerce le 3 janvier 2011, nous sommes arrivés dans un contexte défavorable, suite à l'application de nouvelles lois, mais aussi à une gestion hasardeuse de l'équipe précédente", se défend Ibrahim Patel.

Selon le président de la CCIR, le départ du port, représente une perte de près d'un million d'euros par an, celui de l'aéroport est chiffré à 1,2 millions par an, les ponctions au niveau des collectivités auraient coûté 3,2 millions d'euros de 2014 à 2016. Les congés de transition, qui permettent aux personnes à 3 ans de la retraite de partir en étant payé à 85% et restent dans la masse salariale de la chambre de commerce, représenteraient 1, 166 millions d'euros pour la CCIR. 

"Aujourd'hui, nous avons une trésorerie de 5,4 millions, un fond de roulement de 6,7 millions,  un résultat net positif et une capacité d'autofinancement qui est correcte. Nous allons de l'avant", conclut-t-il.

ch/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Les collectivités sont élues avec lui
L'ancien président était conseillé du président de region!

Il se fout pas un du monde le Patel?