Plus rien ne va entre la maire Vanessa MIranville et les cadres de la mairie :

La Possession - Les directeurs adjoints refusent de remplacer la directrice générale


Publié / Actualisé
Plus rien ne va entre la maire de la Possession, Vanessa MIranville et les cadres de mairie. La directrice générale des services (DGS) Sophie Girard, est en arrêt maladie depuis un entretien il y a quelques jours avec la maire et son premier adjoint, Gilles Hubert. Dans une "note d'étonnement" qu'ils ont adressée à tous les élus ce mercredi 29 mars 2017, tous les directeurs généraux adjoints (DGA) considèrent que "Sophie Girard reste la seule personne en interne qui remplit parfaitement cette mission" et annonce que "face à cette situation instable, tendue et anxiogène, l'ensemble des DGA décline d'assurer l'intérim du DGS et considère cette mission trop dangereuse sur le plan humain et psychologique". Le conseil municipal de ce mercredi soir s'annonce tendu. Nous publions ci-après l'intégralité du courrier des DGA
Plus rien ne va entre la maire de la Possession, Vanessa MIranville et les cadres de mairie. La directrice générale des services (DGS) Sophie Girard, est en arrêt maladie depuis un entretien il y a quelques jours avec la maire et son premier adjoint, Gilles Hubert. Dans une "note d'étonnement" qu'ils ont adressée à tous les élus ce mercredi 29 mars 2017, tous les directeurs généraux adjoints (DGA) considèrent que "Sophie Girard reste la seule personne en interne qui remplit parfaitement cette mission" et annonce que "face à cette situation instable, tendue et anxiogène, l'ensemble des DGA décline d'assurer l'intérim du DGS et considère cette mission trop dangereuse sur le plan humain et psychologique". Le conseil municipal de ce mercredi soir s'annonce tendu. Nous publions ci-après l'intégralité du courrier des DGA

"Madame le Maire,

Nous avons appris que Sophie Girard a quitté jeudi dernier la mairie très affectée suite à un entretien avec Mme le Maire et le premier adjoint. L’état de Madame Girard justifiait, selon son médecin, un arrêt de travail 10 jours. Plus tard dans la journée, elle annonçait par messagerie instantanée, sa demande de décharge de fonction de DGS.

Nous nous interrogeons sur la teneur de cet entretien menée par Mme le Maire qui a conduit Mme Girard à un éloignement thérapeutique de son environnement professionnel. Comment une ancienne sportive de haut niveau, habituée à gérer des situations d’extrêmes tensions, peut être amenée à une situation de rupture sans précédent la concernant ?

Nous vous le rappelons, Sophie Girard est le 4e DGS que vous avez nommée, se retrouvant en incapacité d’exercer durablement ses missions et d’exécuter votre commande politique. La remise en cause de Sophie Girard, nous renvoie à la remise en cause de l’équipe d’encadrement ; à ce titre nous considérons que nous entrons dans une grave crise de confiance entre les élus et l’administration.

Nous sommes tous impactés personnellement par ce que vit la DGS  actuellement.

Cette situation fragilise l’administration et la maintient dans un climat anxiogène, alors que paradoxalement vous vous félicitiez récemment d’être sur la voie de la stabilité d’une administration en ordre de marche pour mener à bien votre projet politique. Nous souhaitons vous rappeler que depuis 7 mois, Sophie girard a réussi à fédérer l’ensemble des équipes administratives en apportant stabilité, sérénité et dialogue social.

A ce titre, nous considérons que Sophie Girard reste la seule personne en interne qui remplit parfaitement cette mission pour conduire les équipes et répondre au projet politique de l’équipe municipale.

Face à cette situation instable, tendue et anxiogène, l’ensemble des DGA  décline d’assurer l’intérim du DGS et considère cette mission trop dangereuse sur le plan humain et psychologique.

Néanmoins, soucieux de la continuité du service, les DGA poursuivront les missions au sein de leur périmètre.

En conséquence, nous suspendons notre présence ce jour à la réunion de coordination car notre participation est conditionnée par celle du DGS.
Il devient urgent de reconstruire une relation durable et constructive entre élus et l’administration, il nous semble indispensable de faire appel à une médiation.

Ainsi, nous ferons  appel à un médiateur de la république si nécessaire. L’objectif de cette médiation est d’instaurer un contrat de fonctionnement entre les élus et l’administration afin de stabiliser et pérenniser l’administration et mettre fin à cette dynamique cyclique de remise en cause.

L’instabilité chronique de l’administration ne permet pas de mettre en œuvre votre projet politique. Au nom de la transparence, ce courrier sera transmis à l’ensemble des élus".

Le conseil municipal de ce mercredi soir s'annonce tendu d'autant plus tendue que l'association Lataniers nout ker d'vie - opposée à l'ouverture de la Carrière des Lataniers -, a annoncé qu'elle serait représentée.

www.ipreunion.com
 

   

5 Commentaire(s)

Dheepan, Posté
la pa besoin DGS ou DGA
si i fo, Vanessa na ka appel in direkter.

tout cadre A i gaign joué ce rôle
pa besoin sort léna.
si famn là i plé pas elle
regard si les zot i fé laffaire.

Jicé, Posté
C'est quand même terrible qu'une personne qui se pare de toutes les vertus, bientraitance, bienveillance puisse traiter son personnel de la sorte.. Son équipe administrative semble désemparée. Je suis assez d'accord pour dire qu'il n'y a pas vraiment de projet, ce qui ne doit pas faciliter le travail des fonctionnaires. En tous les cas une catastrophe en terme de réalisation : aucun bilan, sauf bien sûr pour récupérer à grand renfort de communication les dernières réalisations de l'ancien maire.. Pathétique. Je pense qu'il est temps que ça cesse. Pour les DGA, il vous reste une solution, je sais que ce n'est pas facile, demandez à être déchargé de vos fonctions et à réintégrer vos cadres d'emploi respectifs. Courage !
Thierry, Posté
"L'instabilité chronique de l'administration ne permet pas de mettre en oeuvre le projet " de Mme Miranville ? Encore fut-ce t'il qu'elle en ait eu un ... Ce qui se passe en mairie de La Possession relève de l'incroyable. Notre commune est gérée par une incapable, une capricieuse...Il n'y a pas d'autres mots. Je croyais que cette année devait être placée sous le signe de la bienveillance et de l'altruisme, au lieu de cela nous avons à la démission de la 5ème DGS, à la démission forcée du DRH par intérim ( initiales : TV ), à une nouvelle augmentation insupportable de nos impôts, tout cela pour que s résultats ?
Doudou, Posté
sak i coné pas lo maire et sirtou son bande ladzoint i commence rouvre zot zié!
déza lo bande ladzoin entre zot i veille lin lotre . ladzoin au finnce lé prè pou prendre la place lo gillou ; CE i rogarde et lé prè pou zette ladzoin au finance ; FL i rogarde partou pou passe les trois in cal , CD , sak i veille do lo i attende . . Miranville i serche comment fé monte BC l'omme des espaces jeux ,.

Pou les zotres , na encore ladzoin cadre de vi i rogarde en misouk ! zot i wa bien lo foutoir !!!!!!!!
Odile, Posté
Cela fait maintenant 3 ans qu'un drame humain se joue à La Possession en silence sans que la Presse ne le relaye.
5 DGS, mais aussi 5 DRH il faut le savoir le dernier en date T.V. s'est également fait éjecter jeudi dernier.
La gestion de Mme Miranville est calamiteuse : aucun bilan en 3 ans de mandat, aucun projet sorti de terre et pour cause une administration en constant renouvellement, des agents et des cadres déplacés, placardés...
Si les cadres s'étaient opposés et étaient restés solidaires dès le début, on aurait évité bien des drames humains ...
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)