Saint-Pierre :

Des jardins partagés à Bois d'Olives


Publié / Actualisé
Ce 30 mars 2017, le quartier de Bois d'Olives a inauguré ses premiers jardins partagés. Une nouveauté sur la commune de Saint-Pierre, réalisée en partenariat avec la Semader et les associations locales. L'objectif : favoriser l'autoproduction et l'autoconsommation.
Ce 30 mars 2017, le quartier de Bois d'Olives a inauguré ses premiers jardins partagés. Une nouveauté sur la commune de Saint-Pierre, réalisée en partenariat avec la Semader et les associations locales. L'objectif : favoriser l'autoproduction et l'autoconsommation.

Ce matin, à Bois d’Olives, ont été inaugurés les 1ers jardins partagés de Bois d’Olives.

C’est une nouveauté sur la commune de Saint-Pierre ! La création des premiers jardins partagés au coeur d’un parc de 3,4 hectares est une réponse à un enjeu économique et social avec pour but de faciliter une agriculture urbaine.  Le projet des jardins partagés est né à la demande des habitants de Bois d’Olives, et fut rapidement soutenu par la ville de Saint-Pierre. Cette démarche s’inscrit dans leur volonté de créer dans ce quartier une agriculture urbaine qui favorise l’autoproduction et l’autoconsommation.

La Semader, en collaboration avec les associations locales et des partenaires privilégiés (Civis, Conseil régional et Pole Emploi), a mis ainsi en place ce projet novateur et fédérateur !

Qu’est-ce qu’un jardin partagé ?

Un jardin partagé est un jardin construit et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier. Fondé sur les valeurs de convivialité et de partage entre les générations et les cultures, c’est un lieux de rencontre et de solidarité, d’autoproduction et d’éducation à l’environnement.

28 parcelles, pour la mixité sociale

Aujourd’hui, ce sont 28 parcelles (40 à 70 m2) qui ont été attribuées aux habitants du quartier, à 4 établissements scolaires ainsi qu’au foyer Albert Barbot. Au-delà de permettre la culture et la récolte de légumes issus de leurs productions, l’un des objectifs est bien de favoriser la mixité sociale du quartier.

Les acteurs du projet

Initialement à l’abandon, le terrain Dambreville a bénéficié d’importants travaux de construction portés par un chantier d’insertion de l’association Formation Animation Insertion Réunion (F.A.I.R). 12 personnes ont été recrutées pour une période d’un an en contrat aidé et ont bénéficié ainsi d’un accompagnement individualisé.

La gestion du jardin collectif partagé est confiée à l’Association Jeunesse Cambrai (AJC), association qui oeuvre depuis plus de 5 ans dans le quartier. Forte de sa proximité avec la population, l’association cultive le respect du vivant en prohibant l’usage des pesticides et en encourageant les jardiniers à expérimenter des techniques de paillage, de compost, des plantations d’engrais verts…

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !