Il ne concerne pas La Réunion :

Ernie devient le neuvième système baptisé dans le sud de l'Océan Indien


Publié / Actualisé
Un quatrième cyclone évoluant dans le bassin sud-est de l'océan indien vient d'être baptisé. Ernie se trouve actuellement au large des côtes australiennes. Il ne concerne évidemment pas La Réunion, et il se trouve également loin de toute zone habitée. Yvette, Blanche et Caleb étaient les trois précédents systèmes baptisés dans cette zone. Dans tout le sud de l'Océan Indien, neuf perturbations ont été baptisées depuis le début de la saison cyclonique.
Un quatrième cyclone évoluant dans le bassin sud-est de l'océan indien vient d'être baptisé. Ernie se trouve actuellement au large des côtes australiennes. Il ne concerne évidemment pas La Réunion, et il se trouve également loin de toute zone habitée. Yvette, Blanche et Caleb étaient les trois précédents systèmes baptisés dans cette zone. Dans tout le sud de l'Océan Indien, neuf perturbations ont été baptisées depuis le début de la saison cyclonique.

C'est le bureau météorologique australien qui a baptisé cette pertubation. Le système n'était pas censé "dépasser le stade de tempête", mais il a connu depuis ce matin une phase d'intensification marquée. Les récentes images satellites laissent penser que le stade de cyclone est probablement atteint", rapportait Cyclone Océan Indien.

 

"D'après les dernières prévisions du centre météorologique de Perth, Ernie pourrait atteindre son pic d'intensité en cours de journée avec une fenêtre favorable pour les prochaines 12 à 24h", rapporte Cyclone Océan Indien. Le système devrait dans un premier temps se déplacer en direction du sud, puis à partir de samedi un redressement en direction du sud-ouest est attendu. Ernie ne concernera aucune terre habitée.

Une saison cyclonique plus calme que la moyenne

Pour l'ensemble de l'océan indien sud, neuf systèmes ont été baptisés depuis le début de la saison cyclonique, soit moins que la moyenne, qui est d'environ 15 baptêmes par saison selon les statistiques du département atmosphérique de l'Université du Colorado, rappelle Cyclone Océan Indien. C'est d'ailleurs ce qu'avait prévu Météo France, au moment de délivrer ses prévisions pour la saison cyclonique, en novembre dernier.

La saison avait commencé avec l'improbable Abela, baptisée en juillet, en plein hiver austral. Après avoir atteint le stade de forte tempête tropicale, elle était devenue le phénomène le plus puissant jamais observé au mois de juillet sur notre bassin cyclonique, selon Météo France.

Le principal phénomène qui a impacté La Réunion a été Carlos, qui a apporté son lot de pluie début février. 

ch/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !