Tour cycliste - Il avait renversé des barrières à l'arrivée de la première étape :

Le procès du père du Jonathan Boyer, poursuivi pour violences volontaires, renvoyé au 15 juin


Publié / Actualisé
Le procès du père du Jonathan Boyer, poursuivi pour violences volontaires lors d'une étape du tour cycliste, est finalement renvoyé. Le père d'un cycliste était appelé à comparaître devant le Tribunal correctionnel ce jeudi. A la demande de son avocat Georges-André Hoarau, l'affaire a été renvoyée au 15 juin prochain.
Le procès du père du Jonathan Boyer, poursuivi pour violences volontaires lors d'une étape du tour cycliste, est finalement renvoyé. Le père d'un cycliste était appelé à comparaître devant le Tribunal correctionnel ce jeudi. A la demande de son avocat Georges-André Hoarau, l'affaire a été renvoyée au 15 juin prochain.

Pour rappel, dimanche 4 septembre 2016, le tour cycliste de La Réunion avait viré à la pagaille. Le père du coureur Jonathan Boyer, furieux que la course ne soit pas neutralisée après la chute de son fils, avait renversé des barrières à l'arrivée de la première étape. Ce qui a provoqué un accident impliquant plusieurs participants. Un coureur sud-africain a notamment eu la clavicule brisée.

Le père de Jonathan Boyer est poursuivi pour violences avec arme par destination. Après sa convocation le 13 septembre dernier au commissariat du Port, l'homme originaire de Sainte-Marie avait reçu une convocation pour le 13 avril au tribunal. Dix jours auparavant, son fils chutait en pleine course. Victime d'un traumatisme crânien et de côtes brisées, il était toujours hospitalisé plusieurs jours après l'accident. Furieux que la course n'ait pas été stoppée à ce moment, son père a jeté plusieurs barrières métalliques à l'arrivée, ce qui a provoqué un accident.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Mentalité du parfait abruti, en espérant qu'il soit lourdement condamné.
Il n'y a pas de place pour ce genre de débiles dans le sport.