Vive émotion après un nouvel attentat :

Syrie: l'image d'un photographe en pleurs devient virale


Publié / Actualisé
L'image du photographe syrien Abd Alkader Habak, à genoux et en larmes après l'attentat suicide qui a fait au moins 126 morts, dont 68 enfants, samedi près d'Alep, a suscité une vive émotions depuis sa publication sur Twitter.
L'image du photographe syrien Abd Alkader Habak, à genoux et en larmes après l'attentat suicide qui a fait au moins 126 morts, dont 68 enfants, samedi près d'Alep, a suscité une vive émotions depuis sa publication sur Twitter.

L'évacuation de milliers de personnes de diverses zones assiégées de la Syrie en guerre a viré au carnage ce samedi 15 avril 2017.  Un attentat suicide a visé des bus de déplacés, tuant au moins 126 personnes dont 68 enfants selon un bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) fourni dimanche.

Un kamikaze a fait exploser sa camionnette piégée à côté des 75 bus transportant des personnes évacuées de Foua et Kafraya, deux localités prorégime.

Sur Twitter, le journaliste syrien Ahmad Primo a partagé plusieurs clichés montrant son confrère photographe Abd Alkader Habak, présent sur les lieux de l'attentat, qui tentait de sauver des victimes

 

 

 

L'homme finit par fondre en larmes, à genoux, un enfant gisant près de lui 

 

 

 

 

Après la publication de ces clichés, de nombreux internautes ont fait part de leur émotion, et ont salué le courage et l'humanité du photographe. Abd Alkader Habak a témoigné dans cette vidéo (attention, certaines images sont choquantes)

Des millions de déplacés, plus de 320 000 morts depuis 2011

Peu après cette attaque sanglante, le processus d’évacuation a repris, a précisé l’OSDH. Au total, des millions de Syriens ont été déplacés par la guerre qui ravage leur pays depuis 2011. Plus de 320 000 personnes auraient péri.

www.ipreunion.com, avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !