Aéroport Roland Garros :

Le trafic progresse de 0,6% au premier trimestre


Publié / Actualisé
L'Aéroport de la Réunion Roland Garros a enregistré une activité particulièrement dynamique au premier trimestre 2017. En trois mois, il a accueilli près de 510 000 passagers, chiffre en progression de 6,6% par rapport au premier trimestre de l'année précédente.
L'Aéroport de la Réunion Roland Garros a enregistré une activité particulièrement dynamique au premier trimestre 2017. En trois mois, il a accueilli près de 510 000 passagers, chiffre en progression de 6,6% par rapport au premier trimestre de l'année précédente.

Sur l'axe métropole-Réunion, le nombre de passagers augmente de 1,1%, Il est également en progression de 0,8% sur la ligne Reunion-Mayotte, sous l'effet de l'arrivée d'un deuxième transporteur (Corsair), qui vient compenser la perte de trafic résultant de l'ouverture d'une ligne directe Mayotte-Paris par Air Austral en juin 2016.

La forte hausse de l'activité sur le trimestre provient surtout des lignes vers les destinations régionales et l'Asie. Plus de 10 000 passagers supplémentaires ont ainsi été comptabilisés en trois mois sur l'axe Saint-Denis - Maurice (+7,5%).

Après plusieurs années de récession, le trafic entre La Réunion et les aéroports malgaches est reparti à la hausse (+11,2%, plus de 3 000 passagers supplémentaires). Sur la ligne Réunion - Johannesbourg, opérée trois fois par semaine depuis la fin de l'année dernière, il a également augmenté de plus de 3 000 passagers (+71,1%). La progression est plus modeste entre La Réunion et les Seychelles (+13,7%, soit 500 passagers de mieux qu'en 2016), alors que l'activité entre Saint-Denis et Moroni (Comores) continue à se réduire (- 47,1%, moins de 2 000 passagers en trois mois).

Les lignes vers l'Asie enregistrent pour leur part des progressions spectaculaires, en lien avec l'augmentation du nombre de sièges proposés depuis novembre dernier. +111% sur Bangkok plus de 6 000 passagers supplémentaire, +158% sur Chennaï (Inde), soit 2 300 passagers de mieux qu'en 2016.

La nouvelle ligne entre Saint-Denis et Guangzhou (Canton, Chine), ouverte en février, a pour sa part accueilli 1 075 passagers au départ ou à destination de Roland Garros en un mois et demi.

La forte hausse du trafic de transit contribue à la croissance globale de l'activité. 5 300 passagers en transit ont été comptabilisés au premier trimestre, contre moins de 1 500 un an plus tôt. Ce trafic est principalement alimenté par les vols de Corsair entre Orly et les iles de l'océan Indien, et par ceux d'Air Madagascar entre Tananarive, Elle Maurice et la Chine.

Le trafic de marchandises s'inscrit quant à lui en recul de 10% par rapport au premier trimestre 2016, période pendant laquelle l'activité avait été particulièrement dynamique, notamment à l'export. Cette année, les tonnages de fret sont à la baisse à la fois pour les importations (-10,1%) et les exportations (-9,6%).

Pour le seul mois de mars 2017, le nombre de passagers progresse de 8,7%, soit plus de 11 000 passagers supplémentaires. Toutes les lignes enregistrent des hausses à l'exception de la desserte des Comores (-60,9%). Elles atteignent 3,1% sur l'axe métropole-Réunion et 7% sur la ligne Saint-Denis-Maurice, les deux principales composantes de l'activité de l'aéroport Roland Garros. Les autres dessertes régionales sont également en progression +7,3% sur Mayotte, +6,7% sur Madagascar, +21,5% sur les Seychelles et +58,0% sur l'Afrique du Sud.

Les lignes vers Bangkok (+120%) et Chennai (+124%) enregistrent les plus fortes hausses, avec plus de 3 200 passagers supplémentaires, alors que les vols Saint-Denis - Guangzhou ont accueilli 719 voyageurs.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !