Ils comptent passer la nuit dans les jardins de la Préfecture :

[VIDEO] Un collectif d'associations manifeste contre la corruption des élus


Publié / Actualisé
Depuis 9h00 ce vendredi 21 avril 2017, cinq associations se sont regroupés dans les jardins de la Préfecture pour manifester contre "la corruption des élus". Les représentants et membres des Révoltés du 974 lanceurs d'alertes, les contribuables du 974, le CSAPR (Collectif des syndicats et associations professionnels de La Réunion), LPLP ( "Lorganizasion Popilèr po libèr nout Péi") et le collectif citoyen handicap comptent camper dans les jardins de la Préfecture cette nuit et "invite les citoyens" à se joindre à eux.
Depuis 9h00 ce vendredi 21 avril 2017, cinq associations se sont regroupés dans les jardins de la Préfecture pour manifester contre "la corruption des élus". Les représentants et membres des Révoltés du 974 lanceurs d'alertes, les contribuables du 974, le CSAPR (Collectif des syndicats et associations professionnels de La Réunion), LPLP ( "Lorganizasion Popilèr po libèr nout Péi") et le collectif citoyen handicap comptent camper dans les jardins de la Préfecture cette nuit et "invite les citoyens" à se joindre à eux.

Parmi les manifestants - qui ne comptent pas pénaliser la circulation au niveau du Barachois pendant leur mouvement - Jean-François Maillot, président du Collectif des syndicats et associations professionnels de La Réunion, justifie ce rassemblement citoyen par "des problèmes que l'on rencontre à tout niveau". Elus, mais aussi instances de santé,  monde judiciaire et gestion économique sont pointées du doigt par les membres des cinq associations présentes dans les jardins de la Préfecture.

"On est là pour alerter nos élus, surtout les gens qui partent aux élections pour dire qu’il y a un dysfonctionnement. On veut que le monde économique soit représenté car nous somme les seuls créateurs de richesse" continue le président du CSAPR. "Et dans les urnes ce dimanche, les collectifs appellent au vote pour "le changement".

 

 

Un "pique-nique et un barbecue" sont prévus dans la soirée avant que les manifestants ne s'installent pour passer la nuit sur le site, en signe de protestation.

jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !