Ça s'est passé un 22 avril :

1895 - La commune du Port est née


Publié / Actualisé
Autrefois terre déserte, c'est après l'installation des ouvriers qui ont conçu le port que la ville, du même nom, est née un 22 avril, en 1895. Dockers et cheminots créent une ville à la population ouvrière, qui, avec la construction de port de la Pointe des Galets, créé de l'emploi, là ou avant, il n'y avait rien. C'est grâce au chantier des travailleurs de toute l'île viennent s'installer dans la petite ville de l'Ouest, qui ne compte que 1660 hectares de superficie.
Autrefois terre déserte, c'est après l'installation des ouvriers qui ont conçu le port que la ville, du même nom, est née un 22 avril, en 1895. Dockers et cheminots créent une ville à la population ouvrière, qui, avec la construction de port de la Pointe des Galets, créé de l'emploi, là ou avant, il n'y avait rien. C'est grâce au chantier des travailleurs de toute l'île viennent s'installer dans la petite ville de l'Ouest, qui ne compte que 1660 hectares de superficie.

L'histoire ingrate ne retiendra que les noms des techniciens et ingénieurs du chantier ; les ouvriers qui ont creusé et bâti le port avec un courage exemplaire et malgré des conditions de travail particulièrement pénibles sont eux, voués à l’anonymat et à l’oubli. La tradition orale accomplira cependant son œuvre de mémoire, baptisant ces ouvriers de " pionniers du désert ".

Les " pionniers du désert " s’installent donc sur place dans des paillotes et des baraquements sommaires. Artisans de la naissance d'une ville, ils seront aussi à l'avant garde de l'évolution sociale de l'île et marqueront l'éveil du syndicalisme réunionnais.

Un petit triangle de terre au nord-ouest de l’île s’avance vers l'océan. L'horizon lointain a envoyé ses navires vers la "Pointe des Galets" rejoindre l’île de La Réunion. On aborde de grands bassins : le port de commerce vient d'être inauguré. En toile de fond, la silhouette de la montagne dessine le cadre d'un tableau où de petites cases fourmillent au premier plan, "maisonnettes primitives et grossières cahutes en paille".

- See more at: http://www.ville-port.re/le-port/histoire/histoire-de-la-ville/#sthash.QG4KgF22.dpuf

L'histoire ingrate ne retiendra que les noms des techniciens et ingénieurs du chantier ; les ouvriers qui ont creusé et bâti le port avec un courage exemplaire et malgré des conditions de travail particulièrement pénibles sont eux, voués à l’anonymat et à l’oubli. La tradition orale accomplira cependant son œuvre de mémoire, baptisant ces ouvriers de " pionniers du désert ".

Les " pionniers du désert " s’installent donc sur place dans des paillotes et des baraquements sommaires. Artisans de la naissance d'une ville, ils seront aussi à l'avant garde de l'évolution sociale de l'île et marqueront l'éveil du syndicalisme réunionnais.

Un petit triangle de terre au nord-ouest de l’île s’avance vers l'océan. L'horizon lointain a envoyé ses navires vers la "Pointe des Galets" rejoindre l’île de La Réunion. On aborde de grands bassins : le port de commerce vient d'être inauguré. En toile de fond, la silhouette de la montagne dessine le cadre d'un tableau où de petites cases fourmillent au premier plan, "maisonnettes primitives et grossières cahutes en paille".

- See more at: http://www.ville-port.re/le-port/histoire/histoire-de-la-ville/#sthash.QG4KgF22.dpuf

L'histoire ingrate ne retiendra que les noms des techniciens et ingénieurs du chantier ; les ouvriers qui ont creusé et bâti le port avec un courage exemplaire et malgré des conditions de travail particulièrement pénibles sont eux, voués à l’anonymat et à l’oubli. La tradition orale accomplira cependant son œuvre de mémoire, baptisant ces ouvriers de " pionniers du désert ".

Les " pionniers du désert " s’installent donc sur place dans des paillotes et des baraquements sommaires. Artisans de la naissance d'une ville, ils seront aussi à l'avant garde de l'évolution sociale de l'île et marqueront l'éveil du syndicalisme réunionnais.

Un petit triangle de terre au nord-ouest de l’île s’avance vers l'océan. L'horizon lointain a envoyé ses navires vers la "Pointe des Galets" rejoindre l’île de La Réunion. On aborde de grands bassins : le port de commerce vient d'être inauguré. En toile de fond, la silhouette de la montagne dessine le cadre d'un tableau où de petites cases fourmillent au premier plan, "maisonnettes primitives et grossières cahutes en paille".

- See more at: http://www.ville-port.re/le-port/histoire/histoire-de-la-ville/#sthash.QG4KgF22.dpuf

L'histoire ingrate ne retiendra que les noms des techniciens et ingénieurs du chantier ; les ouvriers qui ont creusé et bâti le port avec un courage exemplaire et malgré des conditions de travail particulièrement pénibles sont eux, voués à l’anonymat et à l’oubli. La tradition orale accomplira cependant son œuvre de mémoire, baptisant ces ouvriers de " pionniers du désert ".

Les " pionniers du désert " s’installent donc sur place dans des paillotes et des baraquements sommaires. Artisans de la naissance d'une ville, ils seront aussi à l'avant garde de l'évolution sociale de l'île et marqueront l'éveil du syndicalisme réunionnais.

Un petit triangle de terre au nord-ouest de l’île s’avance vers l'océan. L'horizon lointain a envoyé ses navires vers la "Pointe des Galets" rejoindre l’île de La Réunion. On aborde de grands bassins : le port de commerce vient d'être inauguré. En toile de fond, la silhouette de la montagne dessine le cadre d'un tableau où de petites cases fourmillent au premier plan, "maisonnettes primitives et grossières cahutes en paille".

- See more at: http://www.ville-port.re/le-port/histoire/histoire-de-la-ville/#sthash.QG4KgF22.dpuf

"L'histoire ingrate ne retiendra que les noms des techniciens et ingénieurs du chantier ; les ouvriers qui ont creusé et bâti le port avec un courage exemplaire et malgré des conditions de travail particulièrement pénibles sont eux, voués à l’anonymat et à l’oubli. La tradition orale accomplira cependant son œuvre de mémoire, baptisant ces ouvriers de "pionniers du désert"

Et "les "pionniers du désert" s’installèrent donc sur place dans des paillotes et des baraquements sommaires. Artisans de la naissance d'une ville, ils seront aussi à l'avant garde de l'évolution sociale de l'île et marqueront l'éveil du syndicalisme réunionnais.

Un petit triangle de terre au nord-ouest de l’île s’avance vers l'océan. L'horizon lointain a envoyé ses navires vers la "Pointe des Galets" rejoindre l’île de La Réunion. On aborde de grands bassins : le port de commerce vient d'être inauguré. En toile de fond, la silhouette de la montagne dessine le cadre d'un tableau où de petites cases fourmillent au premier plan, "maisonnettes primitives et grossières cahutes en paille"" peut-on lire sur le site de la commune du Port.

Toute l'histoire de ville est à retrouver sur le site www.ville-port.re

   

1 Commentaire(s)

Gil, Posté
C' est trop court, à quand la suite?