Embrouillaminis sur la liste pour les législatives :

Investiture de Thierry Robert : la République en Marche ! parle d'une "erreur"


Publié / Actualisé
Coups de théâtre et rebondissements président à la diffusion de la liste des candidats investit par La République en Marche ! pour les législatives ce jeudi 11 mai 2017. En début de soirée le mouvement du Président Emmanuel Macron a publié une première liste avec deux noms pour La Réunion, ceux de Thierry Robert et de Léopoldine Settama. Le nom du député sortant de Saint-Leu a finalement été retiré d'une nouvelle mouture de la nouvelle liste. Plus précisément la mention "erreur" est accolée à son nom sur le listing des candidats envoyée aux médias et il ne figure plus sur le listing publié sur le site du mouvement. Selon lexpress.fr cette décision aurait été prise en raison de de condamnations judiciaires de Thierry Robert notamment pour diffamation. En Marche exigeant de ses candidats des casiers judiciaires vierges, l'investiture n'était possible. Dans un communiqué publié en milieu de soirée, le député-maire de Saint-Leu souligne que les condamnations ne sont pas définitives puisqu'il a engagé des pourvois en cassation. "Les affaires citées sont toujours en cours et qu'à ce jour, conformément aux exigences d'En Marche, je dispose d'un casier judiciaire vierge" dit-il
Coups de théâtre et rebondissements président à la diffusion de la liste des candidats investit par La République en Marche ! pour les législatives ce jeudi 11 mai 2017. En début de soirée le mouvement du Président Emmanuel Macron a publié une première liste avec deux noms pour La Réunion, ceux de Thierry Robert et de Léopoldine Settama. Le nom du député sortant de Saint-Leu a finalement été retiré d'une nouvelle mouture de la nouvelle liste. Plus précisément la mention "erreur" est accolée à son nom sur le listing des candidats envoyée aux médias et il ne figure plus sur le listing publié sur le site du mouvement. Selon lexpress.fr cette décision aurait été prise en raison de de condamnations judiciaires de Thierry Robert notamment pour diffamation. En Marche exigeant de ses candidats des casiers judiciaires vierges, l'investiture n'était possible. Dans un communiqué publié en milieu de soirée, le député-maire de Saint-Leu souligne que les condamnations ne sont pas définitives puisqu'il a engagé des pourvois en cassation. "Les affaires citées sont toujours en cours et qu'à ce jour, conformément aux exigences d'En Marche, je dispose d'un casier judiciaire vierge" dit-il

22h 30 -  La République en Marche ! publie "la liste corrigée des candidats investis La République En Marche"et explique que "plusieurs erreurs matérielles - dues à des fusions de fichiers - étaient présentes dans le premier envoi".  Sur cette liste la mention "erreur" est notée en rouge à côté du nom de Thierry Robert. Aucune précision n'est donné sur le raison de ce retrait défintif ou temporaire. Le député-maire saint-leusien n'apparaît plus sur le listing publié en ligne par le mouvement du Président de la République

22h07 - Thierry Robert publie le communiqué suivant :"de façon systématique, à l'approche ou lors d'événements politiques, des personnes mal intentionnées tentent de me déstabiliser en portant atteinte à mon image. Ce fut par exemple le cas le jour de l'arrivée à La Réunion d'Emmanuel Macron alors candidat, ce fut le cas aussi à la veille du second tour de l'élection présidentielle.

Il est difficile de dresser une liste exhaustive de ce genre de manœuvres politiciennes tant elles ont été nombreuses tout au long de mon parcours. Au moins 18 fois j'ai été attaqué et à chaque fois, j'ai été blanchi. Je regrette que les enjeux politiques locaux et les méthodes de caniveau employées trouvent cet écho.

Je rappelle que les affaires citées sont toujours en cours et qu'à ce jour, conformément aux exigences d'En Marche, je dispose d'un casier judiciaire vierge. Pour ma part, je suis déterminé à poursuivre mon engagement au service de la population, convaincu encore plus à l'issue de l'élection présidentielle que ce qu'attendent de nous nos concitoyens n’est rien d’autre qu’un travail acharné au service du pays et non que les énergies soient consacrées aux sinistres de comptes politiciens."

21h58 - Lexpress.fr écrit "premier bug dans les investitures de la République en marche pour les élections législatives. Thierry Robert, député sortant MoDem de La Réunion, figure dans la liste des 428 premiers sélectionnés par le parti d'Emmanuel Macron. Problème: l'élu ultramarin est lesté de plusieurs condamnations, dont une pénale pour diffamation à l'encontre de Didier Robert, président du conseil régional". Le site d'information ajoute "la République en marche affirme que le nom de Thierry Robert sera rayé de la liste, qu'il "s'agit d'une erreur" et qu'un rectificatif sera publié rapidement".

19h50 - En Marche publie les noms de 428 candidats investis. Parmi eux figurent les noms du député-maire de Saint-Leu Thierry Robert dans la 7ème circonscription et de la conseillère régionale Léopoldine Settama dans la cinquième. Les cinq autres candidats devraient être annoncés la semaine prochaine.

mp/mb/www.ipreunion.com

 

   

Mots clés :

    4 Commentaire(s)

    Insulaire, Posté
    Sympa de filtrer les commentaires défavorables à monsieur Thierry Robert !
    Rassurez-moi, il ne s'agit pas pas de censure ???
    Robert Robert, Posté
    Je suggère à Mr Thierry Robert de pisté l'autre Robert, Didier qui, actuellement à Paris multiplie les contacts rapprochés d'Emmanuel Macron et de La République en Marche. On aura les réponses...
    CHABAN, Posté
    bayrou va intervenir , il n'aura personne en face de lui!
    Il faut reconnaître qu'il a beaucoup donné pendant la campagne pour Macron, personnellement je zappe quand je l'entends, mais je trouve ca mesquin, c'est ça la politique!!!
    RIPOSTE974, Posté
    Très bonne nouvelle
    Amen !