Il a travaillé sur les parcs du Vercors et de Guyane :

Jean-Philippe Delorme nommé directeur du Parc National


Publié / Actualisé
Après le départ de Marylène Hoarau en septembre 2016, le nouveau directeur du Parc National de La Réunion a été nommé. Il s'agit de Jean-Philippe Delorme, précédemment directeur du Parc régional du Vercors et directeur adjoint du parc national de Guyane. Nous publions le communiqué explicitant ses futures missions ci-dessous.
Après le départ de Marylène Hoarau en septembre 2016, le nouveau directeur du Parc National de La Réunion a été nommé. Il s'agit de Jean-Philippe Delorme, précédemment directeur du Parc régional du Vercors et directeur adjoint du parc national de Guyane. Nous publions le communiqué explicitant ses futures missions ci-dessous.

Mme Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, en charge des relations internationales sur le climat, a nommé, par arrêté du 9 mai 2017, M. Jean-Philippe Delorme au poste de directeur de l'Etablissement public du Parc national de La Réunion, à compter du 5 juin 2017. Il prendra ses fonctions à La Réunion le 15 juin 2017.

M Jean-Philippe Delorme était depuis 2011 directeur du Parc régional du Vercors et précédemment directeur adjoint du Parc national de Guyane de 2008 à 2010.

Le nouveau directeur sera chargé de poursuivre la mise en œuvre de la Charte du parc national, à travers le Plan d'action 2016-2020 de l'établissement approuvé par le Conseil d'administration et les conventions d'application signées avec les communes adhérentes.
Plus globalement, il travaillera, en continuité avec l'ensemble des acteurs du territoire, à la conservation des patrimoines naturel, culturel et paysager des hauts de l'île, pour appuyer un développement durable exemplaire axé sur la valorisation de ces ressources exceptionnelles. Il veillera à l'insertion du Parc national de La Réunion dans son environnement et ce, dans toutes ses dimensions.

Pour mémoire, le Parc national de La Réunion assure la gestion d'un patrimoine naturel unique sur les plans de la biodiversité et des paysages, reconnu au niveau international depuis l'inscription en 2010 par l'UNESCO des "Pitons, cirques et remparts" sur la prestigieuse Liste du patrimoine mondial.

Pour rappel, l'ancienne directrice, Marylène Hoarau avait officiellement quitté ses fonctions le 1er octobre.

   

2 Commentaire(s)

Endogène, Posté
C'est dingue... Où se trouvent les conclusions du rapport LEBRETON, la mesure 37 du CIOM... Comme pour le CREPS, la nomination se fait pendant une période de transition politique où il n'y a pas de responsabilité... Un moment de flou, les centrales ministérielles bureaucratiques se fichent de nous...
C'est un scandale...comme disait Marchais.
DAN RUN, Posté
Une goyave de plus
Fatiguant !